EN FRANCE, UN EMPLOYE SUR DEUX N'AU­RAIT PAS CONFIANCE EN SON PA­TRON

La Tribune - - FRANCE - ALEXANDRE GADAUD

Les di­ri­geants fran­çais ne se­raient pas ceux qui ins­pirent le plus de confiance à leurs sa­la­riés, d'après une étude Ma­la­koff Mé­dé­ric. Une confiance pour­tant es­sen­tielle dans la vie de l'en­tre­prise. Jus­qu'où sui­vriez-vous votre pa­tron ? A l'aube de l'Uni­ver­si­té d'été du Me­def, qui ouvre ses portes pen­dant deux jours à Jouy-en-Jo­sas (Yve­lines) sur le cam­pus de HEC, Ma­la­koff Mé­dé­ric pré­sente mar­di 29 août l'étude "Re­gards croi­sés sur la confiance en en­tre­prise", qui ob­serve en pro­fon­deur les liens de confiance qui unissent - ou non - les em­ployés de leurs su­pé­rieurs hié­rar­chiques. Elle ana­lyse la va­leur "confiance" dans le monde du tra­vail, qui reste in­dis­pen­sable pour évo­luer se­lon les dif­fé­rents ac­teurs concer­nés, aus­si bien pour les sa­la­riés, les clients, que les di­ri­geants. Le do­cu­ment s'ap­puie sur un son­dage réa­li­sé au­près de plus de 500 di­ri­geants et chefs d'en­tre­prises du sec­teur pri­vé fran­çais, et pas moins de 1001 sa­la­riés em­ployés dans ces en­tre­prises.

UNE CONFIANCE QUI VA­RIE SE­LON LES AC­TEURS

Thème prin­ci­pal de l'Uni­ver­si­té du Me­def cette an­née, la no­tion de confiance conserve une place dé­ci­sive dans la vie de l'en­tre­prise. Et pas seule­ment : ils sont 97%, aus­si bien sa­la­riés que di­ri­geants, à consi­dé­rer la confiance comme un su­jet es­sen­tiel dans la vie pro­fes­sion­nelle, mais éga­le­ment per­son­nelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.