NET­FLIX S'IM­MISCE DANS LE BU­SI­NESS DU CAN­NA­BIS... POUR UN COUP DE COM'

La Tribune - - ENTREPRISES - ANAIS CHERIF

La pla­te­forme de strea­ming vi­déo s'est as­so­ciée à un dis­pen­saire de can­na­bis le temps d'un week-end pour le lan­ce­ment de sa nou­velle sé­rie, "Dis­join­ted". Un coup de com­mu­ni­ca­tion, alors que Net­flix a dû an­nu­ler des pro­duc­tions en juin der­nier par manque d'au­dience. Net­flix and weed ? La pla­te­forme amé­ri­caine de strea­ming vi­déo a lan­cé ce week-end une col­lec­tion de 12 pots de can­na­bis dif­fé­rents ins­pi­rés d'une di­zaine de ses sé­ries ori­gi­nales - dont la po­pu­laire Orange Is The New Black ou en­core BoJack Hor­se­man. Pour réa­li­ser cette opé­ra­tion éphé­mère, Net­flix s'est as­so­cié au dis­pen­saire Al­ter­na­tive Her­bal Health Ser­vices (Ca­li­for­nie). "Chaque herbe a été culti­vée avec une sé­rie spé­ci­fique en tête et con­çue pour ac­com­pa­gner chaque titre en fonc­tion de sa to­na­li­té, rap­porte le com­mu­ni­qué de presse de Net­flix re­layé par Va­rie­ty . Par exemple, des shows lé­gers au­ront plu­tôt une do­mi­nante d'in­di­ca alors que les "dra­mé­dies" pen­che­ront plu­tôt vers la sa­ti­va pour agré­men­ter les scènes les plus puis­santes." Etant don­né que le can­na­bis à usage ré­créa­tif n'est pas en­core lé­ga­li­sé en Ca­li­for­nie, Net­flix n'a pas tech­ni­que­ment ven­du l'herbe. Et l'en­tre­prise as­sure ne tou­cher au­cun bé­né­fice sur les ventes des plus de 12.190 grammes écou­lés en un week-end, pré­cise Ad Week. Pour des rai­sons lé­gales, "Net­flix et Car­rot n'ont ja­mais tou­ché le can­na­bis", ex­plique Jo­na­than San­to­ro, di­rec­teur créa­tif de l'agence de pub Car­rot. Cette der­nière a no­tam­ment réa­li­sé les pa­cka­gings.

AS­SU­RER LE LAN­CE­MENT DE SA NOU­VELLE SÉ­RIE, DIS­JOIN­TED

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.