BOR­DEAUX TOU­JOURS PLEBISCITEE PAR LES CADRES PA­RI­SIENS

La Tribune - - TERRITOIRES - MIKAEL LOZANO

Bor­deaux reste en tête des villes pré­fé­rées des cadres pa­ri­siens se­lon la der­nière en­quête de Ca­drem­ploi. Pour tra­vailler et vivre en ré­gion, 90 % d'entre eux sont prêts à des conces­sions im­por­tantes, dont une baisse de sa­laire (56 %). 58 % placent Bor­deaux en tête des villes qu'ils sou­hai­te­raient re­joindre, de­vant Nantes (43 %) puis Lyon (40 %). Ville Lu­mière aux plus de 200 mu­sées mais aus­si ville pol­luée, en­va­hie de tou­ristes aux dires de cer­tains, aux loyers exor­bi­tants et connais­sant un très fort coût de la vie, Pa­ris fa­tigue les cadres. Ils sont ain­si une ma­jo­ri­té à se dire prêt à quit­ter la ca­pi­tale ou la ré­gion Île-de-France pour al­ler vivre en ré­gion et connaître un en­vi­ron­ne­ment plus pai­sible et moins coû­teux, amé­lio­rant leur qua­li­té de vie quo­ti­dienne et leur bien-être, et ce au dé­tri­ment de leur sa­laire, se­lon une en­quête* pu­bliée mar­di par Ca­drem­ploi. Pour tra­vailler et vivre en ré­gion, 90 % des cadres concer­nés sont prêts à des conces­sions im­por­tantes dont une baisse de sa­laire (56 %). L'étude pré­cise néan­moins que cette ten­dance touche avant tout les "hauts re­ve­nus" puisque 68 % des cadres prêts à cette baisse de re­ve­nu gagnent "plus de 90.000 € par an". D'autres ac­cep­te­raient en re­vanche une "re­con­ver­sion pro­fes­sion­nelle" (48 %) ou "un ni­veau de poste moins éle­vé" (35 %).

NETTE PRÉ­FÉ­RENCE POUR BOR­DEAUX

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.