CODE DU TRA­VAIL : LA MA­NI­FES­TA­TION DE LA RENTREE SE FE­RA SANS FO

La Tribune - - FRANCE - LATRIBUNE.FR

Le syn­di­cat Force ou­vrière est no­tam­ment sa­tis­fait que le gou­ver­ne­ment a ac­cep­té de conser­ver à la branche un rôle im­por­tant dans le dia­logue so­cial et la né­go­cia­tion d'ac­cords. Le gou­ver­ne­ment doit re­mettre jeu­di ma­tin aux par­te­naires so­ciaux les or­don­nances sur le Code du tra­vail, avant leur pré­sen­ta­tion of­fi­cielle par le Pre­mier mi­nistre, Edouard Phi­lippe, et la mi­nistre du Tra­vail, Mu­riel Pé­ni­caud. La CGT et So­li­daires ont ap­pe­lé à ma­ni­fes­ter le 12 sep­tembre. Force ou­vrière avait pré­ve­nu at­tendre de voir le conte­nu des or­don­nances ré­for­mant le Code du tra­vail avant de son pro­non­cer sur une éven­tuelle mo­bi­li­sa­tion. Le temps de ré­flexion semble avoir pro­fi­té à l'apai­se­ment. Le syn­di­cat "a pris la dé­ci­sion à l'una­ni­mi­té de ne pas par­ti­ci­per" le 12 sep­tembre à la jour­née d'ac­tion à la­quelle ap­pellent la CGT et So­li­daires contre la ré­forme du Code du Tta­vail, a an­non­cé mer­cre­di son nu­mé­ro un Jean-Claude Mailly dans une in­ter­view fil­mée, dif­fu­sée sur le site in­ter­net des Échos. "Le bu­reau confé­dé­ral de FO a dit que nous n'irons pas" et donc Force ou­vrière n'ira pas, a ex­pli­qué Jean-Claude Mailly, tout en ad­met­tant im­pli­ci­te­ment que, lo­ca­le­ment, des mi­li­tants de son syn­di­cat pour­raient en ju­ger dif­fé­rem­ment. En 2016, FO fai­sait par­tie du front syn­di­cal contre la pré­cé­dente ré­forme, dont l'ob­jec­tif était dé­jà d'as­sou­plir les règles. Mais de la loi El Khom­ri, "on n'a ja­mais pu dis­cu­ter [...] là on est dans une si­tua­tion dif­fé­rente", "il y a eu un vrai dia­logue so­cial", es­time le lea­der de FO.

SYNDICALISME "PRAGMATIQUE"

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.