FAKE NEWS ET PUBLICITE : DES RE­LA­TIONS IN­CES­TUEUSES

La Tribune - - OPINIONS - JEAN POULY

Fléau po­li­tique et so­cial, les fake news ne datent pas d'hier. Mais avec In­ter­net, leur échelle est de­ve­nue mas­sive. Leur mo­dèle éco­no­mique, ba­sé sur la pu­bli­ci­té, leur per­met d'inon­der le web. Par Jean Pouly, Uni­ver­si­té Jean Mon­net, Saint-Étienne C'est le nou­veau fléau de la presse en ligne, des ré­seaux so­ciaux et même du monde po­li­tique. Les fake news, ou fausses nou­velles en bon fran­çais, pul­lulent sur In­ter­net et sont lar­ge­ment re­layées par les ré­seaux so­ciaux. Les ré­centes ini­tia­tives lan­cées par Fa­ce­book ou Le Monde ont en­core du mal à faire face à ce phé­no­mène de masse. Pour lut­ter ef­fi­ca­ce­ment contre les fake news, en­core faut-il bien com­prendre pour­quoi elles existent et com­ment elles se dif­fusent. Si l'on ne se si­tue qu'au ni­veau des in­ten­tions, on sait que dif­fé­rents États, par­tis, cou­rants, groupes de pres­sion, peuvent avoir in­té­rêt à créer de fausses nou­velles pour in­fluen­cer l'opi­nion. C'est vieux comme le monde et on peut clas­ser ces ma­ni­pu­la­tions d'in­for­ma­tions dans ce qu'on ap­pelle cou­ram­ment le « soft po­wer » .

LA PU­BLI­CI­TÉ AU COEUR DU MÉ­CA­NISME

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.