CE QUE NOUS DIT LE FILM "MOR­GANE" DE LUKE SCOTT SUR DEMAIN

La Tribune - - OPINIONS - OLI­VIER PA­RENT

Faire le point, avec le film « Mor­gane », sur l’état de l’art de la bio­lo­gie de syn­thèse et les consé­quences de cette tech­no­lo­gie ap­pli­quée à l’ADN de l’hu­main. Par Oli­vier Pa­rent, Ins­ti­tut des hautes études pour la science et la tech­no­lo­gie (IHEST) Le film Mor­gane de Luke Scott pré­sente l'in­té­rêt de po­ser le pro­blème de l'in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle sous un nou­veau jour, au moyen d'un nou­veau biais... Ces der­nières an­nées, Hol­ly­wood nous a ha­bi­tués à trai­ter de la ques­tion de l'in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle sur sup­port in­for­ma­tique avec des films tels que Chap­pie, de Neill Blom­kamp, ou bien en­core Ex Ma­chi­na, de Alex Gar­land, tous deux sor­tis en 2015. De son cô­té, le film Mor­gane pro­pose une ré­flexion si­mi­laire en fai­sant in­ter­ve­nir une en­ti­té bio­lo­gique de syn­thèse. Bande an­nonce du film «Mor­gane».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.