FIN DU ROA­MING : LES TOURISTES EUROPEENS UTI­LISENT DA­VAN­TAGE LEUR SMART­PHONE

La Tribune - - NUMERIQUE - ANAIS CHERIF

La Com­mis­sion eu­ro­péenne dresse un pre­mier bi­lan po­si­tif de la sup­pres­sion des frais d'iti­né­rance au sein de l'Union eu­ro­péenne, ap­pli­cable de­puis le 15 juin der­nier. En moyenne, "le tra­fic de don­nées a été mul­ti­plié par 3 à 6 cet été", se­lon Bruxelles. Des touristes eu­ro­péens plus connec­tés ? C'est ce qu'il res­sort de la pre­mière en­quête de Bruxelles sur la fin du "roa­ming", pu­bliée mar­di et réa­li­sée à la fin de l'été. Ces frais d'iti­né­rance en­traî­naient un sur­coût pour les ap­pels, les SMS et les don­nées mo­biles (In­ter­net) lorsque des consom­ma­teurs eu­ro­péens voya­geaient dans l'Union eu­ro­péenne. Ils ont été sup­pri­més le 15 juin der­nier. Con­sé­quence : les Eu­ro­péens peuvent dé­sor­mais uti­li­ser leur té­lé­phone por­table dans un autre pays que ce­lui de leur ré­si­dence, sans s'at­tendre à re­ce­voir une lourde fac­ture en fin de mois. Et les touristes eu­ro­péens l'ont bien in­té­gré. Se­lon l'en­quête, 71 % des Eu­ro­péens sont au cou­rant de la sup­pres­sion des frais d'iti­né­rance. Par­mi ceux qui se sont ren­dus à l'étran­ger de­puis le 15 juin, ils sont même 86 % à être in­for­més des nou­velles règles. Cer­tains consom­ma­teurs ont dé­jà mo­di­fié leur usage, puisque "la pro­por­tion de voya­geurs qui uti­lisent les don­nées mo­biles aus­si sou­vent en iti­né­rance qu'ils le font dans leur pays a dou­blé après le 15 juin 2017 (31 %) par rap­port aux mois pré­cé­dents (15 %)", sou­ligne l'étude.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.