POUR­VU QUE CA MARCHE

La Tribune - - L'EDITO - PHI­LIPPE MABILLE

La chance d'Em­ma­nuel Ma­cron est de lan­cer ces ré­formes dans une conjonc­ture pro­pice. L'Eu­rope entre dans un cycle de re­prise, certes en­core mo­deste, mais in­con­tes­table. C'est donc le bon mo­ment pour mettre en oeuvre des ac­tions vi­sant à ins­tal­ler la crois­sance dans la du­rée, à pro­mou­voir l'in­ves­tis­se­ment afin de réa­li­ser les quatre prio­ri­tés que sont la ré­forme du tra­vail, le sou­tien à l'in­no­va­tion tant in­dus­trielle qu'agri­cole, la trans­for­ma­tion nu­mé­rique de l'Etat, et l'ac­cé­lé­ra­tion de la tran­si­tion éco­lo­gique. À l'is­sue de la pré­sen­ta­tion du pro­jet de bud­get, cette se­maine, Em­ma­nuel Ma­cron au­ra mis en oeuvre l'es­sen­tiel du pro­gramme éco­no­mique an­non­cé pen­dant sa cam­pagne. Or­don­nances ré­for­mant le mar­ché du tra­vail : si­gnées et dé­jà ap­pli­cables dans les en­tre­prises. Pré­sen­ta­tion du « Grand plan d'in­ves­tis­se­ment de 50 mil­liards d'eu­ros » pour équi­li­brer la ri­gueur bud­gé­taire : de­puis lun­di, c'est fait, et même un peu mieux puis­qu'en y in­té­grant le PIA3, la par­tie du pro­gramme des in­ves­tis­se­ments d'ave­nir non fi­nan­cée, on at­teint même, en af­fi­chage, 57 mil­liards. Re­tour du dé­fi­cit pu­blic sous les 3% pour 2018 et pré­sen­ta­tion d'une pro­gram­ma­tion plu­ri­an­nuelle des fi­nances pu­bliques com­pa­tible avec les exi­gences de l'Union eu­ro­péenne : c'est l'en­ga­ge­ment pris par le chef de l'État, qui per­met à la France de sor­tir de la pro­cé­dure pour dé­fi­cits ex­ces­sifs qu'avait en­ga­gée Bruxelles. Ré­forme fis­cale en­fin, avec des me­sures em­blé­ma­tiques, comme la sup­pres­sion de l'ISF (rem­pla­cé par un nou­vel im­pôt fon­cier qui rap­por­te­ra cinq fois moins), la mise en place d'un pré­lè­ve­ment for­fai­taire unique de 30% sur tous les re­ve­nus du ca­pi­tal et les plus-va­lues, le trans­fert, pro­gres­sif, d'une par­tie des co­ti­sa­tions sa­la­riales vers la CSG, l'exo­né­ra­tion sur trois ans de taxe d'ha­bi­ta­tion pour 8 contri­buables sur 10, et la baisse sé­quen­cée sur cinq ans de l'im­pôt sur les so­cié­tés, qui se­ra ra­me­né à 25% en 2022.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.