JOURNEE SANS VOI­TURE. QUOI DE NEUF ?

La Tribune - - LA CHRONIQUE - CAR­LOS MORENO

A Pa­ris, cette cé­lé­bra­tion an­ti­pol­lu­tion au­to­mo­bile prend un tour­nant très si­gni­fi­ca­tif en 2017 : le pé­ri­mètre sans voi­ture couvre pour la pre­mière fois la to­ta­li­té de la ville in­tra mu­ros. La jour­née sans voi­ture est de­ve­nue un le­vier dans de nom­breuses villes à tra­vers le monde, pour me­ner une po­li­tique de sen­si­bi­li­sa­tion à la ville post car­bo­née. A Pa­ris, où les en­jeux de la mo­bi­li­té vont de pair avec la vi­sion d'une ville post car­bone, cette cé­lé­bra­tion prend un tour­nant très si­gni­fi­ca­tif en 2017 : le pé­ri­mètre sans voi­ture couvre pour la pre­mière fois la to­ta­li­té de la ville in­tra mu­ros. Les dé­bats sont d'ac­tua­li­té face au dé­fi ma­jeur du siècle qui est le chan­ge­ment cli­ma­tique et les en­jeux connexes concer­nant la pol­lu­tion ur­baine par les mo­teurs ther­miques. Par­tout dans le monde cette pol­lu­tion de l'air de­vient en­dé­mique dans nos villes, avec ses ef­fets di­rects pour la san­té pu­blique en terme de mor­bi­di­té, et ses lourdes consé­quences in­di­rectes pour la qua­li­té de vie. L'es­pace pu­blic et le bien com­mun sont des ques­tions qui font aus­si dé­bat. En lien, l'usage de la voi­ture in­di­vi­duelle qui avec une moyenne de 1,2 per­sonne à bord re­pré­sente la pri­va­ti­sa­tion d'une sur­face mo­bile de 10m2, tout au long de son dé­pla­ce­ment. En­fin, dé­bat aus­si par rap­port à la place de la bio di­ver­si­té, de la na­ture en ville et de la place du ci­toyen, du pié­ton. Quels rap­ports avec un uni­vers urbain à re­dé­cou­vrir par l'uti­li­sa­tion des mo­bi­li­tés douces, telles les vé­los ou la marche à pied ?

LE 20 SEP­TEMBRE 1987, DATE DE LA PRE­MIÈRE JOUR­NÉE SANS VOI­TURE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.