IM­MO­BI­LIER : LES FRANCAIS SONT PRETS A TOUT POUR ACCEDER A LA PROPRIETE

La Tribune - - VOS FINANCES - HUGO BAUDINO

L'achat de son propre lo­ge­ment reste un ob­jec­tif pour la ma­jo­ri­té des Fran­çais. Et ils sont nom­breux à être prêts à se sa­cri­fier pour l'at­teindre. Jus­qu'où irez-vous pour ob­te­nir la mai­son de vos rêves ? Non, ce n'est pas le concept tor­du d'une nou­velle émis­sion de té­lé réa­li­té mais c'est bien le su­jet du der­nier "Ba­ro­mètre du rêve im­mo­bi­lier", réa­li­sé par le site de re­cherche im­mo­bi­lière Bien'ici, dont les ré­sul­tats ont été pu­bliés le 26 sep­tembre 2017. Et le constat est sans ap­pel : 87% des femmes et 76% des hommes sont prêts à faire des sa­cri­fices pour ac­cé­der à la pro­prié­té. Le bud­get va­cances/sor­ties/voyages se­rait le pre­mier à être di­mi­nué pour per­mettre la réa­li­sa­tion d'un pro­jet im­mo­bi­lier, un choix ci­té par 33% des femmes et 38% des hommes. Vient en­suite le bud­get vê­te­ments/ha­bille­ment, que 29% des femmes et 16% des hommes se­raient prêts à ro­gner, puis le bud­get ca­deau (14% pour les femmes, 12% pour les hommes), et en­fin, le bud­get amé­na­ge­ment/mo­bi­lier/dé­co­ra­tion (10% des femmes, 16% des hommes).

LES FRANCILIENS TRÈS TRÈS MO­TI­VÉS (LES CORSES, PAS DU TOUT)

Plus promptes aux sa­cri­fices en ma­tière de bud­get, les femmes sont éga­le­ment da­van­tage prêtes à des sa­cri­fices géo­gra­phiques pour ac­cé­der à la pro­prié­té. Ain­si, 57% d'entre elles se­raient prêtes à chan­ger de dé­par­te­ment ou de ré­gion pour ac­cé­der plus fa­ci­le­ment à la pro­prié­té, contre 49% pour les hommes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.