EN ITA­LIE, VI­VEN­DI VA-T-IL PRO­FI­TER DE LA PRISE DE CONTROLE DE STX PAR FIN­CAN­TIE­RI ?

La Tribune - - NUMERIQUE - LA­TRI­BUNE.FR

Le géant fran­çais des mé­dias, qui est confron­té à la grogne des pou­voirs pu­blics ita­liens après avoir grim­pé au ca­pi­tal de Te­le­com Ita­lia et de Me­dia­set, pour­rait bé­né­fi­cier d’un cli­mat plus apai­sé après la prise de contrôle des chan­tiers na­vals STX par Fin­can­tie­ri. La prise de contrôle des chan­tiers na­vals STX France par le groupe ita­lien Fin­can­tie­ri va-t-elle per­mettre à Vi­ven­di de souf­fler en Ita­lie ? Peut-être. Quand bien même, le rôle de Vi­ven­di dans Te­le­com Ita­lia n'a pas été abor­dé lors du som­met fran­co-ita­lien de mer­cre­di, qui a mis fin à la crise di­plo­ma­tique entre les deux pays concer­nant le dos­sier STX. Alors que le géant fran­çais des mé­dias fait face à la grogne des pou­voirs pu­blics de l'autre cô­té des Alpes, suite à ses prises de par­ti­ci­pa­tion dans Te­le­com Ita­lia et dans Me­dia­set, une source proche du dos­sier ci­tée par Reu­ters es­ti­mait que « Vi­ven­di [su­bis­sait] le contre­coup du dos­sier STX » . Cette même source ju­geait que « si un ac­cord [était] trou­vé sur STX, ça fe­ra re­tom­ber la pres­sion concer­nant Te­le­com Ita­lia » . Lire aus­si : En Ita­lie, Vi­ven­di pour­suit son che­min de croix En Ita­lie, Vi­ven­di est au­jourd'hui confron­té à de mul­tiples frondes. La pre­mière vient de la Con­sob, le gen­darme des mar­chés fi­nan­ciers. L'ins­ti­tu­tion a ju­gé le 13 sep­tembre der­nier que le géant fran­çais des mé­dias exer­çait « un contrôle de fait » sur Te­le­com Ita­lia. Ce que Vi­ven­di, qui pos­sède près de 24% de l'opé­ra­teur his­to­rique, conteste, sa­chant que cette dé­ci­sion pour­rait l'obli­ger à conso­li­der dans ses comptes les 25 mil­liards d'eu­ros de dette du « Orange trans­al­pin ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.