EN COLERE, CA­ROLE DEL­GA S'IN­TER­ROGE : "L'ETAT N'A PLUS DE PA­ROLE ?"

La Tribune - - TERRITOIRES - PAU­LINE COMPAN

Ca­role Del­ga par­ti­ci­pait, jeu­di 28 sep­tembre, au 13e Congrès des Ré­gions de France à Or­léans. Elle dé­nonce, comme l'en­semble des pré­si­dents de Ré­gions, les pro­messes non te­nues du gou­ver­ne­ment sur ses en­ga­ge­ments fi­nan­ciers. Rup­ture du dia­logue entre l'État et les Ré­gions. Au 13e Congrès des Ré­gions de France, le Pre­mier mi­nistre Édouard Phi­lippe a confir­mé, le pro­jet de bud­get 2018 et la sup­pres­sion d'un fonds ex­cep­tion­nel de 450 M€ al­loué au titre de l'élar­gis­se­ment des com­pé­tences ré­gio­nales. In­ac­cep­table pour les pré­si­dents de Ré­gions, qui ont im­mé­dia­te­ment an­non­cé leur re­trait de la Confé­rence des ter­ri­toires, lan­cée par Em­ma­nuel Ma­cron en juillet.

UNE CO­LÈRE PAR­TA­GÉE

La pré­si­dente de la Ré­gion Oc­ci­ta­nie / Py­ré­nées-Mé­di­ter­ra­née, Ca­role Del­ga, a ré­agi dans un com­mu­ni­qué. "L'ou­ver­ture par le Pre­mier mi­nistre de­vait ré­ta­blir la confiance entre l'Etat et les Ré­gions après la rup­ture uni­voque des en­ga­ge­ments fi­nan­ciers an­non­cés mer­cre­di der­nier dans le Pro­jet de loi de fi­nances 2018. A l'in­verse, son dis­cours n'a fait qu'ag­gra­ver le fos­sé entre les Ré­gions et le gou­ver­ne­ment : la confiance avec le gou­ver­ne­ment est au­jourd'hui rom­pue."

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.