EDOUARD PHI­LIPPE LANCE LE GRAND CHAN­TIER DE LA REFORME DU SYSTEME DE SANTE

La Tribune - - ECONOMIE - LATRIBUNE.FR

Le Pre­mier mi­nistre a don­né ce mar­di le coup d'en­voi du pro­jet de trans­for­ma­tion du sys­tème de san­té dont la feuille de route dé­fi­ni­tive se­ra pu­bliée d'ici à l'été. Une en­ve­loppe de 100 mil­lions d'eu­ros par an est pré­vue pour sou­te­nir cette ré­forme d'am­pleur qui doit abou­tir no­tam­ment à une meilleure ré­gu­la­tion des soins dits "de ville" (mé­de­cins et pa­ra­mé­di­caux li­bé­raux), à la ré­duc­tion des dé­penses in­utiles. Sont confir­més au pas­sage, les re­grou­pe­ments d'hô­pi­taux, le "vi­rage nu­mé­rique", et le re­ma­nie­ment de la for­ma­tion des fu­turs soi­gnants. "Le temps des ra­fis­to­lages est ré­vo­lu". Ce sont les termes qu'a uti­li­sés Edouard Phi­lippe, en dé­pla­ce­ment mar­di 13 fé­vrier à Eau­bonne (Val-d'Oise), pour lan­cer le plan de "trans­for­ma­tion du sys­tème de san­té", une ré­forme qu'il veut "glo­bale, co­hé­rente, mé­tho­dique". Le gou­ver­ne­ment "se donne trois mois pour y ré­flé­chir in­ten­sé­ment" et une concer­ta­tion "à plu­sieurs ni­veaux" se dé­rou­le­ra de mars à mai, à la fois "au ni­veau lo­cal" pour "re­cueillir l'avis des ac­teurs du ter­rain", et au ni­veau na­tio­nal, no­tam­ment par une consul­ta­tion en ligne. Le chef de gou­ver­ne­ment a ain­si ré­su­mé les ob­jec­tifs de cette ré­forme : "Notre ob­jec­tif : pas­ser d'un sys­tème cloi­son­né, fon­dé sur les soins cu­ra­tifs ta­ri­fés à l'acte, une course aux vo­lumes, à un sys­tème tour­né vers la pré­ven­tion, la qua­li­té, l'ac­cès aux soins."

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.