JEUNES TA­LENTS DI­GI­TAUX : UN DESAMOUR POUR LES GRANDS GROUPES ?

La Tribune - - OPINIONS - EM­MA­NUEL STA­NIS­LAS

Les grands groupes évoquent une pé­nu­rie de ta­lents di­gi­taux. Ces der­niers ne se­raient pas at­ti­rés par les pre­miers. Une si­tua­tion qui peut évo­luer à condi­tion d'en fi­nir avec cer­tains pré­ju­gés. Par Em­ma­nuel Sta­nis­las, fon­da­teur de Clé­men­tine (*), ca­bi­net de re­cru­te­ment spé­cia­liste du di­gi­tal et de l'IT. La pé­nu­rie de ta­lents di­gi­taux n'est pas celle que l'on croit. Certes, la de­mande est au­jourd'hui plus forte que l'offre mais, avant tout, les pré­ju­gés quant à une « ex­cep­tion di­gi­tale » en­travent les re­la­tions entre les jeunes ta­lents les plus re­cher­chés et les grands groupes. Ces pré­ju­gés sont en passe de nuire aux deux par­ties, faute de sa­voir dé­pas­ser cer­taines idées re­çues, d'un cô­té, comme de l'autre. Les grands groupes font sou­vent ré­fé­rence à une pé­nu­rie de ta­lents di­gi­taux. Il n'y au­rait pas as­sez de dé­ve­lop­peurs, pas as­sez de « coach agile », pas as­sez de spé­cia­listes da­ta, etc. Dans les faits, qu'en est-il ?

UNE COM­PÉ­TI­TION PLU­TÔT QU'UNE PÉ­NU­RIE DE TA­LENTS

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.