SIG­FOX MET LES BOUCHEES DOUBLES POUR GA­GNER DES CLIENTS

La Tribune - - NUMERIQUE - PIERRE MANIERE

Pour conver­tir da­van­tage d’en­tre­prises à l’In­ter­net des ob­jets, Sig­fox va, à comp­ter du mois de sep­tembre, ou­vrir des « ha­cking houses ». L’ob­jec­tif : mettre à dis­po­si­tion des PME et des grands groupes l’ex­per­tise et les res­sources né­ces­saires pour dé­ve­lop­per leurs pro­jets. Ce mer­cre­di, Sig­fox a fait le point, lors d'une confé­rence de presse, sur son exer­cice 2017. À cette oc­ca­sion, Lu­do­vic Le Moan, le co-fon­da­teur et chef de file du pion­nier fran­çais de l'In­ter­net des ob­jets (ou IoT pour In­ter­net of Things), s'est d'abord fé­li­ci­té de la crois­sance de son chiffre d'af­faires. L'an der­nier, ce­lui-ci s'est éle­vé à 50 mil­lions d'eu­ros, contre 32 mil­lions en 2016. Tou­te­fois, les re­ve­nus de 2017 de­meurent in­fé­rieurs de 10 mil­lions d'eu­ros à ce que le pa­tron avait an­non­cé. En dé­cembre der­nier, Lu­do­vic Le Moan avait in­di­qué aux Échos qu'il ter­mi­ne­rait l'an­née « aux alen­tours de 60 mil­lions d'eu­ros » . Le pa­tron de Sig­fox a aus­si le­vé le voile sur son parc d'ob­jets connec­tés. En jan­vier 2018, ce­lui-ci s'est éle­vé à 2,5 mil­lions d'uni­tés, en crois­sance de 65% en un an. Reste que sur ce front, Sig­fox dé­pend en­core très lar­ge­ment d'un seul client par­mi les 500 ou 600 qu'il re­ven­dique : le groupe sué­dois de sé­cu­ri­té Se­cu­ri­tas, qui a connec­té pas moins de 1,3 mil­lion d'alarmes au ré­seau de Sig­fox.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.