LE SU­REN­DET­TE­MENT CHUTE EN HAUTEGARONNE

La Tribune - - TERRITOIRES - PIERRICK MER­LET

La Banque de France a dé­voi­lé le bi­lan 2017 de sa com­mis­sion de su­ren­det­te­ment pour la Haute-Ga­ronne lun­di 12 fé­vrier. Le pré­fet, Pas­cal Mail­hos, qui pré­side cette com­mis­sion, a te­nu à sou­li­gner la baisse du nombre de cas de su­ren­det­te­ment dans le dé­par­te­ment, en chute de 9,6 % sur l’an­née écou­lée. Par ailleurs, le haut fonc­tion­naire veut lan­cer un vaste plan de pré­ven­tion dans les pro­chains mois. Après une baisse de - 7,7 % en 2016, le nombre de cas de su­ren­det­te­ment a conti­nué à chu­ter en 2017 de -9,6 % dans le dé­par­te­ment de la Haute-Ga­ronne. C'est ce que ré­vèle le bi­lan de la com­mis­sion de su­ren­det­te­ment sur l'an­née qui vient de s'ache­ver, pré­sen­té lun­di 12 fé­vrier au siège ré­gio­nal de la Banque de France à Tou­louse. Dans la ré­gion Oc­ci­ta­nie, cette baisse s'élève à - 6,4%. "Cette ten­dance est beau­coup plus forte que pré­vue. Nos hy­po­thèses étaient de l'ordre de -3 % pour l'an­née 2017. Elle est le fruit de trois dis­po­si­tifs lé­gis­la­tifs : la loi Lar­gade de 2010 qui a ré­for­mé le cré­dit à la consom­ma­tion, la loi Sa­pin II et la loi de mo­der­ni­sa­tion de la jus­tice du 21ème siècle", af­firme Maxime Mau­ry, le di­rec­teur Oc­ci­ta­nie de la Banque de France. Ain­si en 2017, 3 183 si­tua­tions ont été sou­mises au se­cré­ta­riat de la com­mis­sion de su­ren­det­te­ment dans le dé­par­te­ment. "Si nous avons une baisse du nombre de pri­mo ac­cé­dants, il y a mal­gré tout un main­tien des re-dé­pôts qui re­pré­sentent plus de 40 % des dos­siers", re­grette Pas­cal Mail­hos, le pré­fet de la ré­gion Oc­ci­ta­nie, pré­sident de cette com­mis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.