Le maire dresse son bi­lan

La Vie Querçynoise - - Autour De Cahors - GE­NE­VIÈVE JAC­QUOT

Ren­contre avec le maire de Cas­sagnes, Ber­nard Lan­diech.

Quoi de neuf dans votre com­mune ?

En 2017, quelques réa­li­sa­tions es­sen­tielles ont été fi­na­li­sées. L’as­sai­nis­se­ment est en­fin opé­ra­tion­nel grâce à Aqua­re­so. Nous avons po­sé le co­lum­ba­rium, grâce aux en­tre­prises d’Eric Del­breil pour le mur du ci­me­tière, à la Com­mu­nau­té de com­munes pour la place, et à l’en­tre­prise Ser­vant pour la clô­ture de cet es­pace. Grâce au tra­vail du se­cré­taire de mai­rie, Sé­bas­tien Ga­balde, nous avons ter­mi­né l’in­ven­taire de toutes les conces­sions. Cha­cune d’entre elles a dé­sor­mais sa fiche consul­table en mai­rie. Dans notre com­mune ru­rale, les fi­nances sont li­mi­tées, les pro­jets ne sont réa­li­sés que s’ils peuvent être fi­nan­cés ou sub­ven­tion­nés.

Quels sont pour vous, mal­gré la dé­ser­ti­fi­ca­tion des cam­pagnes, les meilleurs moyens pour gar­der la com­mune at­trac­tive ?

Il est vrai qu’il n’y a plus d’école, que nous avons per­du 8 ha­bi­tants au der­nier re­cen­se­ment, que les ex­ploi­ta­tions agri­coles sont aban­don­nées peu à peu. Les agri­cul­teurs ne sont pas rem­pla­cés. Il faut lut­ter avec d’autres moyens. J’en vois quelques-uns, avec le tourisme et la voie verte à la­quelle il se­rait bon de se rat­ta­cher, l’ar­ri­vée de la fibre nu­mé­rique qui peut nous sau­ver de l’éloi­gne­ment, tout en fa­vo­ri­sant la ré­si­dence et la qua­li­té de vie, et tout ce qui touche à la na­ture et à l’en­vi­ron­ne­ment. Je reste très at­ten­tif à toute évo­lu­tion fa­vo­rable. Soyez sûr que je veille­rai à concré­ti­ser tous les pro­jets pos­sibles pour faire évo­luer notre com­mune dans le bon sens. Pui­ser l’ini­tia­tive dans les forces vives de la com­mune, c’est ce à quoi nous nous at­ta­che­rons, mon équipe et moi, pour fran­chir de nou­velles étapes. Les as­so­cia­tions en sont d’ailleurs par­te­naires, elles jouent leur rôle et res­tent très dy­na­miques : le co­mi­té des fêtes avec le nou­veau pré­sident Bruno Gé­ne­vée et ses bé­né­voles, Oxy­graines, les chas­seurs.

Comment voyez-vous l’ave­nir de votre com­mune ?

Dans les pers­pec­tives de l’an- née 2018, nous conti­nue­rons à res­pec­ter nos en­ga­ge­ments à la pa­role don­née. Nous avons dé­ci­dé de ne pas cé­der à la fa­ci­li­té et de conti­nuer à être ri­gou­reux dans la ges­tion des fi­nances com­mu­nales. Nous conti­nue­rons à amé­na­ger les bâ­ti­ments com­mu­naux re­ce­vant du pu­blic aux normes han­di­ca­pés et per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite. La carte com­mu­nale va pas­ser PLUI, por­té par la Com­mu­nau­té de com­munes : j’en­gage donc tous les pro­prié­taires à réa­li­ser leurs tra­vaux dès que pos­sible avant l’adop­tion de ce plan in­ter­com­mu­nal, c’est le mo­ment où ja­mais. La loi sur l’eau GEMAPI (Ges­tion de l’Es­pace en Mi­lieu Aqua­tique et Pré­ven­tion Inon­da­tion) se­ra mise en place dès cette an­née et fe­ra l’ob­jet d’un im­pôt sup­plé­men­taire de 40 € par an et par pro­prié­taire concer­né. Un der­nier mot sur l’église : au mois de sep­tembre der­nier, nous avons re­çu en mai­rie un pro­cès­ver­bal confir­mant l’ins­crip­tion de l’église aux mo­nu­ments his­to­riques. Ce do­cu­ment, si­gné du Pré­fet de Ré­gion, in­clut l’es­ca­lier de l’en­trée de l’église. Cette reconnaissance re­vêt une grande im­por­tance, car elle va per­mettre, par ces temps de di­sette de do­ta­tions, une pre­mière res­tau­ra­tion, celle de la toi­ture qui se­ra sub­ven­tion­née.

Le maire, Ber­nard Lan­diech.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.