Ils ont ga­gné le 1er prix

La Voix du Cantal - - Cantal -

Ni­ché sur les hau­teurs de Ma­rué­jouls, le Gaec Na­var­ro pro­duit fro­mages et autres dé­lices de la ferme. Dé­jà ti­tré à de nom­breuses re­prises (fer­mier d’or, Gou­dots d’ar­gent…), le Gaec a dé­cro­ché l’an­née der­nière la mé­daille d’or pour son Sa­lers, au sa­lon de l’agri­cul­ture. Une ré­com­pense, qui est ve­nue cou­ron­ner un in­ves­tis­se­ment et un pa­ri ris­qué. Yan­nick Na­var­ro et son père Hen­ri, ont dé­ci­dé en 2010 de se spé­cia­li­ser dans la trans­for­ma­tion lai­tière. Une né­ces­si­té, suite à la crise lai­tière, qui a conduit le Gaec à re­pen­ser son fonc­tion­ne­ment. Pe­tit à pe­tit, les pro­duits com­mencent à faire par­ler d’eux. Yan­nick dé­cide alors d’af­fi­ner lui-même les fro­mages en 2015. Sa­tis­fait du ré­sul­tat, il dé­cide en 2016 de ten­ter sa chance au sa­lon. Une pre­mière par­ti­ci­pa­tion qui conduit à une vic­toire : « Je vou­lais com­pa­rer ma pro­duc­tion avec celle des autres par­ti­ci­pants. 2016 était une très bonne an­née, mais je ne pen- sais pas ga­gner » sou­rit le pro­duc­teur. Par la suite, la mé­daille amène de nou­veaux dé­bou­chés et une nou­velle clien­tèle : « C’est un réel plus et nous avons pu nous dé­ve­lop­per en­core plus. Ça nous pousse aus­si à res­ter au meilleur ni­veau, c’est une source de mo­ti­va­tion pour moi et mon équipe de trois sa­la­riés » in­dique Yan­nick Na­var­ro. Cette an­née, le Gaec va en­voyer ses fro­mages pour le concours et es­père une nou­velle consé­cra­tion.

Hen­ri et Yan­nick Na­var­ro dans leur cave d’af­fi­nage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.