Nou­veau vi­sage au théâtre

La Voix du Cantal - - Aurillac Et Son Pays - Pro­pos re­cueillis par P. De­lo­belle

Do­mi­nique Ber­trand a pris ses fonc­tions le mois der­nier à la tête du théâtre mu­ni­ci­pal d’Au­rillac et suc­cède ain­si à Fré­dé­ric Sé­ra­ger. Âgé de 56 ans et ori­gi­naire des Vosges, le nou­veau di­rec­teur s’im­prègne dou­ce­ment des lieux et de son nou­veau dé­par­te­ment d’adop­tion. Ren­contre.

La Voix du Can­tal : Vous êtes ar­ri­vé à Au­rillac dé­but jan­vier, quel est votre pas­sé pro­fes­sion­nel ré­cent ?

Do­mi­nique Ber­trand : Je viens de l’es­pace Georges Si­me­non de Ros­ny-sous-Bois où je suis res­té huit ans. C’est un théâtre mu­ni­ci­pal avec une salle si­mi­laire en nombre de places et un bud­get qui était moindre mais avec une équipe aus­si im­por­tante.

Votre par­cours avant cette ex­pé­rience ?

J’ai un par­cours un peu aty­pique. J’ai dé­mar­ré ma vie pro­fes­sion­nelle comme édu­ca­teur spé­cia­li­sé. Pa­ral­lè­le­ment, je fai­sais beau­coup de théâtre en tant qu’ama­teur et je co­di­ri­geais un lieu en Lor­raine que j’ai ren­du pro­fes­sion­nel à un mo­ment don­né, ce qui m’a en­cou­ra­gé à re­prendre des études ar­tis­tiques à la fin des an­nées 90. Puis il y a une bas­cule où j’ai pris la di­rec­tion d’une struc­ture. En­suite, j’ai été dans dif­fé­rentes salles de Lor­raine avant d’al­ler à Ros­ny-sous-Bois.

Au­rillac, vous connais­siez la ville, la salle ?

Je connais­sais la ville pour son fes­ti­val et j’y étais dé­jà ve­nu. Lorsque j’ai vu le poste pour la di­rec­tion du théâtre d’Au­rillac, j’ai bon­di des­sus. C’est une offre qui est tom­bée à un mo­ment où je me re­met­tais vrai­ment en ques­tion sur ma si­tua­tion pro­fes­sion­nelle. J’avais vrai­ment en­vie de re­trou­ver un ter­ri­toire, un lieu à di­men­sion hu­maine avec une réelle ren­contre avec le pu­blic et une no­tion de ser­vice.

Il y a eu un chan­ge­ment de di­rec­teur mais aus­si une évo­lu­tion dans la construc­tion de la pro­gram­ma­tion. Comment avez-vous ré­cu­pé­ré ce bé­bé cultu­rel ?

Avec un gros poids sur les épaules (rires). On n’a pas ou­blié de me rap­pe­ler que ça fonc­tion­nait su­per bien… Fré­dé­ric était quel­qu’un de très ap­pré­cié et je l’en fé­li­cite.

Vous être en train de bâ­tir la pro­gram­ma­tion 2017-2018, quelles sont vos en­vies ?

Je vois cette sai­son avec dif­fé­rents lan­gages ar­tis­tiques. J’ai­me­rais que l’on trouve une sy­ner­gie entre les dif­fé­rents éta­blis­se­ments cultu­rels de la vie d’Au­rillac, que l’on crée des temps forts. Au­rillac a connu les 36 heures de la danse et je sou­haite les re­lan­cer, peut-être pas sous la même forme. La conven­tion que je sou­hai­te­rais com­pren­dra la danse, le théâtre mais aus­si le cirque, la ma­rion­nette. Le do­maine que j’ai­me­rais sou­te­nir de fa­çon plus im­por­tante en co­pro­duc­tion de ré­si­dence se­ra des com­pa­gnies qui s’ins­crivent dans ces lan­gages-là mais aus­si avec une part de créa­tion mu­si­cale. L’autre di­men­sion se­ra la ren­contre avec le monde du cinéma, ce­lui du spec­tacle vi­vant, avec des thé­ma­tiques dif­fé­rentes, au moins deux fois par an en fai­sant cir­cu­ler les pu­blics dans dif­fé­rents lieux cultu­rels de la ville. Par ailleurs, les ren­dez­vous hors les murs vont conti­nuer comme le sou­tien à cer­taines formes comme la mu­sique clas­sique et d’autres.

Les Au­rilla­cois sont très at­ta­chés à leur théâtre et ont une réelle at­tente, quel re­gard por­tez-vous là-des­sus ?

Le théâtre doit être un éta­blis­se­ment plu­ri­dis­ci­pli­naire et po­ly­scé­nique, c’est le théâtre de la ville et chaque Au­rilla­cois doit pou­voir trou­ver quelque chose, trou­ver un sens de lec­ture dans les oeuvres pré­sen­tées. À Au­rillac, il y a une belle édu­ca­tion ar­tis­tique, une réelle exi­gence de qua­li­té. On sent la pré­sence forte du Fes­ti­val qui ouvre les es­prits, une belle ou­ver­ture et une vé­ri­table cu­rio­si­té des pu­blics, c’est pas­sion­nant et ça met la barre en­core plus haut.

Do­mi­nique Ber­tand a pris les rênes du théâtre d’Au­rillac.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.