Théâtre his­to­rique ou cri­tique du monde

La Voix du Cantal - - Cantal -

Le pu­blic dé­si­reux de se tour­ner vers un genre plus sé­rieux trou­ve­ra aus­si son bon­heur. Pour par­ler de tout, de rien, avec noir­ceur, hu­mour et dé­ca­lage Le Chat’pitre Com­pa­gnie en­voie Si­mon, seul sur scène. Seul pour par­ler de lui, du monde. Conscient de ne pas être à la bonne place, Si­mon en ap­pelle quel­que­fois à Sha­kes­peare et em­barque le pu­blic dans ses er­rances théâ­trales. Ma­lade com­pul­sif du verbe et du mot, il frôle la fo­lie, le déses­poir, mais ja­mais le si­lence.

La 126 Bis Com­pa­gnie pré­sente, elle, « Une bai­gnoire ré­vo­lu­tion­naire ». Un texte de Ma­téi Vis­niec qui évoque les dif­fé­rences de classes entre la plèbe et les au­to­ri­tés. La construc­tion d’une ci­té est une construc­tion dif­fi­cile pour ac­cé­der au bie­nêtre d’un vivre-en­semble fra­gile. L’amour nous comble, nous ter­rasse, nous rend fou ou nous dé­çoit, mais dans tous les cas, il y a de l’amour.

Plus sombre, la com­pa­gnie Yeux Fer­més pro­pose un théâtre de rue… et de tran­chées. L’his­toire de Vic­tor Bru­neau est celle d’un simple pay­san de­ve­nu ca­po­ral au 103e RI de l’ar­mée du nord. Des frag­ments d’his­toire d’un poi­lu or­di­naire pour une plon­gée au coeur des tran­chées, sen­sible, hu­maine et ré­vol­tée.

Yeux Fer­més. Cré­dit : Col­lec­tif Cur­ry Va­vart.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.