Mon­tée su­bite des eaux du fleuve royal

La Voix du Sancerrois - - Cher Nord / Val De Loire -

La Loire a connu une hausse su­bite des eaux la se­maine pas­sée. Sur­pre­nant même un trou­peau de 250 mou­tons à Beau­lieu-sur-Loire

◗ Mer­cre­di der­nier, la Loire a com­men­cé à su­bir un « coup d’eau » de sai­son, gon­flée par les pluies de type cé­ve­nol sur le haut bas­sin, mais aus­si sur l’Al­lier et les af­fluents mor­van­diaux que sont l’Ar­roux, la Bour­bince et l’Ar­conce.

La mon­tée de la vague, en quatre jours, a fait gon­fler le fleuve de 3 mètres sur l’échelle de Saint­Sa­tur, l’ap­pro­chant de son point de dé­bor­de­ment, en­re­gis­tré en mai 2003.

Sau­ve­tage de mou­tons

Au pic, sa­me­di après­mi­di, à Cosne, l’eau lé­chait les quais et le dé­bit était su­pé­rieur à 1.400 m3/s.

La cote d’alerte a donc été ap­pro­chée.

Les berges se sont conte­nues de Cosne à la Cha­ri­ té. Plus au sud, les pom­piers ont été ap­pe­lés à de nom­breuses re­prises. Même scé­na­rio plus au nord, no­tam­ment à Bon­ ny­sur­Loire pour un im­pres­sion­nant sau­ve­tage.

Dans ce cas, 12 pom­piers plon­geurs (et au­tant de per­sonnes au sol) ont été mo­bi­li­sés pour ve­nir en aide à 250 mou­tons pri­son­niers sur une île Beau­lieu­sur­Loire et Bon­ny­sur­Loire. Un dis­po­si­tif lourd qui a per­mis de mettre au sec l’en­semble du trou­peau après plu­sieurs heures d’in­ter­ven­tion.

Le pont de Loire à Saint-Sa­tur pris d’as­saut par la mon­tée des eaux.

(PHO­TO : A. BREUZÉ).

Le trou­peau s’est re­trou­vé cer­né par l’eau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.