Bi­lan po­si­tif pour la sai­son

La Voix du Sancerrois - - Sancerrois - RO­MAIN BEAL @Ro­mainBeal

Le tou­risme dans le San­cer­rois se porte bien, mer­ci pour lui. Les pra­tiques tou­ris­tiques, elles, évo­luent. Si le nombre de vi­si­teurs de pas­sage à l’of­fice di­mi­nue, la fré­quen­ta­tion du site in­ter­net, aug­mente.

◗ La sai­son tou­ris­tique est bel et bien ter­mi­née dans le San­cer­rois. L’oc­ca­sion de faire le point sur la sai­son, avec le di­rec­teur de l’of­fice du tou­risme, Ni­co­las Jean.

Fré­quen­ta­tion. Ce der­nier note une aug­men­ta­tion de la fré­quen­ta­tion glo­bale de 4,5 % en in­cluant les vi­sites via le web. Mais la fré­quen­ta­tion phy­sique, elle, est en baisse. Cette an­née, 28.000 per­sonnes se sont pré­sen­tées au gui­chet, soit 12 % de moins que l’an­née der­nière. Alors que le site in­ter­net enre­ gistre une hausse de fré­quen­ta­tion de plus de 10 % : il de­vrait pas­ser la barre des 100.000 vi­si­teurs d’ici la fin de l’an­née.

« C’est la pre­mière fois qu’on passe le cap, ça montre que le site est bien ré­fé­ren­cé, et que grâce à l’ap­pel­la­tion San­cerre, le tou­risme ré­siste, mal­gré un cli­mat mon­dial as­sez hos­tile au tou­risme en gé­né­ral. » Et comme c’est le cas de­puis quelques an­nées, un tiers des tou­ristes sont étran­gers, dont une ma­jo­ri­té d’An­glais.

Pour les Ber­ry­cy­clettes, ça roule : +57 % d’aug­men­ta­tion de chiffre d’af­faires, soit 5.200 €, pour près de 500 lo­ca­tions de vé­lo.

Le tou­risme de groupe a la cote : + 30 % en terme de fré­quen­ta­tion. 100 groupes cette an­née, soit 2.300 per­sonnes.

Les vi­sites de vil­lages ont très bien fonc­tion­né : 200 per­sonnes au to­tal sur Ver­di­gny et Mé­né­tréol, soit 40 de plus qu’en 2015.

« On ré­pond à une de­mande de ré­ap­pro­pria­tion du pa­tri­moine lo­cal par les lo­caux, pré­cise le di­rec­teur. D’ailleurs, sur ces vi­sites, il y a es­sen­tiel­le­ment des San­cer­rois. »

Du vin et du so­leil. Et en­fin, le clou du spec­tacle : les soi­rées « Sun­set & Wine ». Quatre soi­rées, qui ont ras­sem­blé une quin­zaine de per­sonnes à chaque fois. « Une ap­proche im­mer­sive et ex­pé­ri­men­tale », tient à pré­ci­ser Ni­ co­las Jean. Au pro­gramme, dé­gus­ta­tion de vin, ren­contre avec le vi­gne­ron et un res­tau­ra­teur as­so­cié. Avec, évi­dem­ment, un cou­cher de so­leil.

Bref, un bi­lan po­si­tif. « On a fait une belle ar­rière­sai­son grâce à la mé­téo, alors que le mois de mai était ca­tas­tro­phique. Les gens cherchent avant tout de l’au­then­ti­ci­té, avec une ap­proche très hu­maine, même s’ils se dé­placent moins à l’of­fice. Ils pré­parent de plus en plus sur In­ter­net. »

Pro­chain dé­fi, la fu­sion des com­mu­nau­tés de com­munes (lire page 3), qui ver­ra naître un « su­per » of­fice du tou­risme, le­quel cha­po­te­ra San­cerre, Vailly et Bel­le­ville, re­grou­pant 36 com­munes. Tout un pro­gramme.

« On a fait une belle ar­rière­sai­son

La vi­site gui­dée de Mé­né­tréol avait at­ti­ré du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.