Mes sor­ciers bien-ai­més

La Voix du Sancerrois - - La Une - MÉ­LA­NIE PRADALIÉ me­la­nie.pra­da­lie@cen­tre­france.com

Le 5 août, ou­vrez bien vos mi­rettes, les bi­rettes et autres sor­ciers vous at­tendent à Bué, his­toire de vous en­sor­ce­ler !

Mys­tère et mau­vais sorts se­ront au pro­gramme de ce sa­me­di 5 août. Les bi­rettes re­viennent sur la com­mune de Bué pour cé­lé­brer la doyenne des fêtes du San­cer­rois : la Nuit des Sor­ciers. Pour cette 72e édi­tion, les or­ga­ni­sa­teurs misent une fois de plus sur la ma­gie de la tradition.

L’his­toire re­monte à la fin du XIXe siècle : la légende veut que sor­ciers et bi­rettes des alen­tours se réunis­saient au Car­roir de Mar­loup, sur la com­mune de Bué pour te­nir sab­bats – des as­sem­blées noc­turnes qui don­naient lieu à des banquets ou des cé­ré­mo­nies païennes.

Un mythe qui fait par­tie in­té­grante de l’iden­ti­té bué­tonne et qui a été dé­cli­né quelques dé­cen­nies plus tard. Dans l’après­guerre, l’ab­bé Jo­seph Bar­reau, cu­ré à Bué dé­cide de créer une fête pour ani­mer le vil­lage et ré­col­ter des fonds pour construire une salle pa­rois­siale.

Sor­cel­le­rie et ma­gie pour une am­biance fes­tive

En sep­tembre 1946, la pre­mière foire aux sor­ciers est donc cé­lé­brée. Dès la deuxième édi­tion, le conteur ber­ri­chon Jean­Louis Bon­coeur se joint aux fes­ti­vi­tés et fait ré­son­ner la mé­moire des bi­rettes. Au fil des an­nées, la tradition per­dure et évo­lue.

De­puis une di­zaine d’an­nées, celle qui se fait dé­sor­mais ap­pe­ler la Nuit des Sor­ciers, est cé­lé­brée le sa­me­di et non plus le di­manche. « On est pas­sé au sa­me­di, c’était plus en phase avec la nou­velle gé­né­ra­tion », ex­plique Au­ré­lien Bailly, vi­ce­pré­sident de l’As­so­cia­tion bué­tonne d’édu­ca­tion po­pu­laire (Abep). « On a vou­lu don­ner un se­cond souffle à la fête, et la for­mule plaît », ajoute JeanMarc Ro­blin, pré­sident de l’as­so­cia­tion. Car si de­puis 72 ans la for­mule a évo­lué, dé­lais­sant les messes et spec­tacles folk­lo­riques pour mi­ser sur le cô­té fes­tif, l’es­prit du ma­lin, la ma­gie d’une nuit d’été et sur­tout la con­vi­via­li­té et le par­tage res­tent les fils conduc­teurs. « 2017 va être dans la li­gnée des autres an­nées », ex­plique­t­il.

Un pro­gramme en­chan­teur

Sa­me­di 5 août, la cin­quan­taine de bé­né­voles bué­tons ac­cueille­ra les ap­pren­tis sor­ciers et autre ba­dauds dès 19 heures au Creux du Mar­loup pour le tra­di­tion­nel apé­ro des sor­ciers au jus de lé­zard, po­tion ma­gique dont la re­cette de­meure un se­cret bien gar­dé… « Les trompes du Pays Fort se­ront pré­sentes pour as­su­rer l’am­biance mu­si­cale et Guer­ni­piaud le pi­rate, un per­son­nage un peu ma­gi­cien, réa­li­se­ra des créa­tions ou cha­peaux avec des bal­lons, re­prend le pré­sident. Et comme chaque an­née une struc­ture gon­flable pour les en­fants se­ra ins­tal­lée. »

À par­tir de 21 heures, le re­pas cham­pêtre à base de jam­bon à la broche se­ra ser­vi sous un cha­pi­teau, avant de lais­ser place aux mau­vais sorts des bi­rettes…

Dès 22 h 30, ces sor­ciers et sor­cières Ber­ri­chonnes in­ves­ti­ront le vil­lage vi­gne­ron pour une des­cente aux flam­beaux à tra­vers les vignes san­cer­roises du Mar­loup, avant le tra­di­tion­nel bû­cher.

« Il y a un cô­té as­sez mys­té­rieux avec cet en­droit…, sou­ligne Jean­Marc Ro­blin. À la nuit tom­bée, à la lu­mière des feux de Ben­gale, entre fo­rêt et vignes, et au fond du co­teau, on peut presque s’at­tendre à voir sur­gir un ma­gi­cien d’entre les arbres… »

Mais pas le temps de se lais­ser hap­per par l’obs­cu­ri­té de la nuit, puisque le ciel de Bué s’illu­mi­ne­ra d’un feu d’ar­ti­fice, « clou de la soi­rée », avant de lais­ser place à l’or­chestre de Joël Pas­quet qui fe­ra dan­ser les fê­tards.

Doyenne des fêtes du pay­sage san­cer­rois et un des pi­liers des fa­meuses « Trois Glo­rieuses », la Nuit des Sor­ciers at­tire chaque an­née près de 800 per­sonnes sur la com­mune de Bué. En­four­chez vos ba­lais, sor­tez vos cha­peaux poin­tus, et lais­sez­vous en­sor­ce­ler par les lé­gendes du Ber­ry…

(PHOTO : STÉPHANIE PA­RA)

Les sor­ciers et bi­rettes res­sortent leurs flam­beaux pour une soi­rée sous le signe du mys­tère et de la sor­cel­le­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.