Les portes fi­nissent par s’ou­vrir

La Voix du Sancerrois - - Le dossier -

Die­ter te­nait à re­tour­ner aux sources. À al­ler plus loin que les liens conser­vés avec la fa­mille vi­vant en dif­fé­rents en­droits de l’ex-RDA de­puis l’exil. « Jus­qu’à la chute du mur de Ber­lin en 1989, au­cun Al­le­mand n’avait le droit d’al­ler en Po­logne, sauf les ci­toyens de l’Est. » Entre Wro­claw et Kor­fan­tow, le co­mi­té de ju­me­lage boul­le­réen a ou­vert ces portes. En par­ti­cu­lier celles de la cha­pelle où Die­ter a été bap­ti­sé et celle de sa mai­son na­tale, bien iden­ti­fiée mal­gré ses ré­amé­na­ge­ments par l’ac­tuelle oc­cu­pante, Te­re­sa So­bo­wiec. Ti­ti s’est pro­mis de lui écrire qu’il a « consta­té que cette mai­son est la plus belle du vil­lage ». Si, sur le pa­pier, des larmes viennent trou­bler l’encre de ses pen­sées, il s’y re­pren­dra à deux fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.