L’abs­trac­tion co­lo­rée de Cot­ton

La Voix du Sancerrois - - Lété En Val De Loire - MÉ­LA­NIE PRADALIÉ me­la­nie.pra­da­lie@cen­tre­france.com

Jus­qu’au 30 sep­tembre, pein­ture et vi­ti­cul­ture se cô­toient à Thau­ve­nay. Ni­co­las Cot­ton ex­pose ses oeuvres au Do­maine d’Eric Louis.

De­puis le 1er août, une quin­zaine d’oeuvres de l’ar­tiste cas­tel­rous­sin, Ni­co­las Cot­ton a trou­vé place sur les murs écar­lates de la salle de dé­gus­ta­tion du do­maine Éric Louis.

C’est un peu par un heu­reux ha­sard que peintre et vi­ti­cul­teur se sont rap­pro­chés. « Nous l’avons dé­cou­vert grâce à la FIAAC, ex­plique Pierre Mi­se­riaud, res­pon­sable oe­no­tou­ris­tique au Do­maine Éric Louis. De­puis quelques an­nées nous ex­po­sons au do­maine et nous l’avons contac­té pour qu’il y pré­sente son tra­vail. »

L’abs­trac­tion comme con­teur d’his­toire

Dé­cli­nant les ma­tières, les cou­leurs et les formes, Ni­co­las Cot­ton joue avec l’abs­trac­tion. « Je pra­tique de l’abs­trac­tion sub­li­mi­nale, dé­bute l’ar­tiste. C’est un terme qui n’existe pas vrai­ment mais qui est très par­lant, je trouve. J’aime le fait que cha­cun puisse ra­con­ter sa propre his­toire en re­gar­dant une oeuvre. »

Peintre à ten­dance al­chi­miste, Ni­co­las Cot­ton ex­pé­ri­mente lors de ses créa­tions. « Pour les encres, je mé­lange la ma­tière pre­mière à du ca­fé, du brou de noix, pré­cise ce der­nier, je suis tou­jours dans la re­cherche de nou­velles ex­pé­ri­men­ta­tions. » Des ex­pé­ri­men­ta­tions qui amènent le peintre à créer ses Re­pen­tirs. À par­tir d’an­ciennes toiles, l’ar­tiste en créer de nou­velles. Re­cou­vertes de pig­ments, les pein­tures dé­butent une nou­velle vie où ma­tières et tex­tures se jouent de nos yeux.

À tra­vers ses pein­tures et ses encres, Ni­co­las Cot­ton ex­pé­ri­mente et ma­rie ses pas­sions. An­cien im­pri­meur, il garde un at­trait par­ti­cu­lier pour la ty­po­gra­phie et l’in­tègre à ses oeuvres. Ain­si, les rouges cha­toyants, les touches pro­fondes de noir et les nuances lu­mi­neuses de jaune se mêlent à la ron­deur des lettres. « Je tra­vaille beau­coup à par­tir de textes et en mu­sique, ex­plique­t­il. Les textes de Ba­shung m’ins­pirent par­ti­cu­liè­re­ment, j’ai d’ailleurs ap­pe­lé une de mes pein­tures Comme un lé­go. »

Des pein­tures à lire et à découvrir jus­qu’au 30 sep­tembre.

Les oeuvres de Ni­co­las Cot­ton ha­billent les murs de la salle de dé­gus­ta­tion du Do­maine Éric Louis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.