Am­biance « Sous-bois » d’Ewa

La Voix du Sancerrois - - Lété En Val De Loire - HER­VÉ MAR­TIN

Ewa Ma­zur-De­vaux rêve de po­ser ses va­lises à San­cerre. C’est réa­li­té pen­dant un mois, grâce à l’in­vi­ta­tion lan­cée par l’of­fice de tou­risme.

L’ex­po­si­tion “Sous­bois” d’Ewa Ma­zur­De­vaux est l’un des évé­ne­ments pic­tu­raux de la fin d’été, sur le pi­ton.

L’ar­tiste po­lo­naise s’im­prègne peu à peu des pay­sages du centre de la France, au gré des ren­contres et ex­po­si­tions qui lui font voir autre chose que Pa­ris.

L’ex­po­si­tion d’Au­bi­gny­sur­Nère, en 2016, lui a fait gra­vir la butte de San­cerre, où elle compte bien émou­voir une foule de tou­ristes ve­nus du monde en­tier. L’ar­tiste ne ta­rit pas d’éloges sur la So­logne et le San­cer­rois : « On m’a in­vi­tée et en­cou­ra­gée à ve­nir ici, dans une ville ma­gni­fique et bien­veillante. D’ailleurs, ma fille qui fait ses études de ci­né­ma à Lodz (une des meilleures écoles de ci­né­ma du monde, sur les traces de Wa­j­da et Po­lans­ki…) a pu trou­ver à San­cerre, un lieu pour ve­nir faire les ven­danges avec ses amis ! La So­logne res­semble à la Po­logne, en un peu plus douce ».

Ewa Ma­zur­De­vaux peint de­puis l’âge de 14 ans. Le dé­clic ar­tis­tique s’est pro­duit après avoir vu l’opé­ra Casse­Noi­sette, « un mo­ment d’al­lé­gresse, de gra­vi­té qui montre que la vie n’est pas seule­ment si­nistre et triste ». Et de pour­ suivre : « Les gens ont be­soin de beau­té, ils sont as­som­més par les mau­vaises nou­velles ».

C’est dans ce contexte qu’est née la sé­rie de toiles “Sous­bois”, des am­biances lu­mi­neuses, do­mi­nées par le rouge du ta­pis de feuilles d’au­tomne. « Un sous­bois heu­reux, je suis sûr qu’il fe­ra du bien aux gens ».

Ven­dre­di soir, quelques di­zaines d’ar­tistes lo­caux ou amis d’Ewa ont au ver­nis­sage de l’ex­po­si­tion, à l’of­fice du tou­risme, sa­lué par Ni­co­las Jean, di­rec­teur. Cette pre­mière ren­contre san­cer­roise en pré­fi­gure sans doute bien d’autres : l’ar­tiste se dit char­mée par la Loire et sou­haite dé­sor­mais peindre le fleuve…

Ex­po­si­tion à voir jus­qu’au 3 sep­tembre.

Ewa Ma­zur-De­vaux, en­tou­rée d’amis ar­tistes, Ch­ris­tian Car­ré et Hugues Pouyé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.