Les ha­bi­tants vi­sitent un parc éo­lien

Une ving­taine de per­sonnes s’est ren­due à St­Am­broix dé­cou­vrir un parc éo­lien si­mi­laire au pro­jet lo­cal.

La Voix du Sancerrois - - La Une - HER­VÉ MAR­TIN herve.mar­tin@cen­tre­france.com

Une ving­taine d’ha­bi­tants des com­munes de SensBeau­jeu et Mé­ne­tou-Râtel a vi­si­té le parc éo­lien de Saint-Am­broix, au sud du Cher. L’ex­ploi­tant, Nor­dex, qui compte se dé­ve­lop­per en San­cer­rois, dis­pose dé­jà de 71 tur­bines entre Cher et Indre. Im­pres­sions.

Par un fort vent de près de 60 km/heure, les éo­liennes du parc de SaintAm­broix, au sud de Bourges, donnent le maxi­mum de pro­duc­tion. Mer­cre­di der­nier, une vi­site or­ga­ni­sée par l’ex­ploi­tant, Nor­dex, a fait tour­ner les têtes d’une ving­taine d’ha­bi­tants des com­munes de Mé­ne­tou­Râtel et SensBeau­jeu.

Élus et ci­toyens, au pied de mou­lins géants de 150 mètres de hau­teur, ont été gui­dés par Gaël Le Goa­ ziou, chef de pro­jets dé­ve­lop­pe­ment, no­tam­ment char­gé du parc de Mé­ne­tou­Râtel et Sens­Beaujeu. Il a ex­pli­qué en dé­tail, le fonc­tion­ne­ment d’un parc, la construc­tion, l’ex­ploi­ta­tion, jus­qu’au dé­man­tè­le­ment, une ving­taine d’an­nées plus tard.

Le maire de Mé­ne­touRâ­tel, Em­ma­nuel Chêne et son ho­mo­logue de SensBeau­jeu, Phi­lippe Rif­fault, ne cachent pas leur in­té­rêt à l’égard de cette in­dus­trie. Un parc éo­lien re­pré­sente une au­baine pour leurs vil­lages, une oc­ca­sion rare de cap­ter des sub­sides, de gon­fler le bud­get com­mu­nal ( voir ci

des­sous ). Le maire de Saint­Am­broix a en­cou­ra­ gé ses col­lègues à suivre le mou­ve­ment éo­lien. Sa com­mune l’a fait et elle ne le re­grette pas : elle vient de si­gner pour une ex­ten­sion du parc…

Peu de bruit

« Nous avons la vo­lon­té de co­cons­truire le pro­jet avec les ha­bi­tants »

Sans réelle sur­prise, la vi­site s’avère concluante. « Les éo­liennes ne font pas beau­coup de bruit. À plus de cinq cents mètres, on n’en­tend rien », ex­plique une ha­bi­tante du San­cer­rois. « Je connais­sais dé­jà, je suis al­lé voir des éo­liennes. Le bruit est faible et je ne trouve pas que les éo­liennes soient moches, qu’elles dé­fi­gurent le pay­sage », pour­suit un élu. Et de re­con­naître que l’ar­gu­ment éco­no­mique est sé­dui­sant, dé­ci­sif quant à l’ac­cep­ta­tion d’un parc éo­lien dans ses prés ver­doyants et bien calmes.

« Nous avons la vo­lon­té de co­cons­truire le pro­jet avec les ha­bi­tants », ex­plique Gaël le Goa­ziou, « il y au­ra d’autres réunions pu­bliques, d’autres tra­vaux pour dé­ve­lop­per ce pro­jet ». Les ex­ploi­tants éo­liens font en sorte d’ap­por­ter des « plus » aux com­munes d’im­plan­ta­tion, en termes ma­té­riels. Ce peut être la créa­tion ou l’en­tre­tien de che­mins, des aides pour des pro­jets d’in­té­rêt gé­né­ral, le dé­ploie­ment de la fibre optique par­ta­gé avec les ha­bi­tants (car les parcs éo­liens ont be­soin de trans­mettre des don­nées in­ter­net à dé­bit éle­vé).

Les ha­bi­tants de Menetou-Râtel et Sens-Beaujeu sous les pales des éo­liennes de Saint-Am­broix, près de Bourges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.