La chaus­sée dé­pla­cée ?

Après deux ans d’études, le Dé­par­te­ment en­vi­sage de dé­pla­cer la por­tion de la RD.955 sur une as­sise plus so­lide.

La Voix du Sancerrois - - La Une - HER­VÉ MAR­TIN

Face à une si­tua­tion épi­neuse, le glis­se­ment du co­teau sup­por­tant la route entre Bannay-Saint-Satur, le ser­vice des routes en­vi­sage de dé­pla­cer la chaus­sée sur une as­sise plus so­lide. Les élus ap­pellent une so­lu­tion pro­chaine, s’in­quié­tant d’un pos­sible ac­ci­dent lié à la chi­cane. État des lieux.

La so­lu­tion à l’af­fais­se­ment de la chaus­sée de la RD955 (route qui longe le ca­nal) en limite de SaintSa­tur et de Bannay, se fait at­tendre de­puis deux ans. La pro­chaine mise en chô­mage du ca­nal (cet hi­ver) pour­rait per­mettre à Voies Na­vi­gables de France ( VNF) de pro­po­ser un mode d’in­ter­ven­tion ap­pro­prié, at­ten­du par le ser­vice des routes du dé­par­te­ment du Cher.

Du cô­té de VNF, Dé­bo­rah Per­rot, res­pon­sable d’ex­ploi­ta­tion, ex­plique : « Il y a des études en cours par le con­seil départemental. Le mur de sou­tè­ne­ment du ta­lus a des désordres ap­pa­rents, mais pour le mo­ment, il n’y a pas de pé­ril en la de­meure. S’il se rom­pait, on le ver­rait ra­pi­de­ment. Le mur de sou­tè­ne­ment est dis­tinct de la cu­vette du ca­nal, il n’y a pas de risque de brèche dans le ca­nal. La so­lu­tion dé­pen­dra de l’ori­gine de l’eau : ca­na­li­ser ou dé­vier. Si c’est une ré­sur­gence, c’est plus com­plexe. Le dé­lai ha­bi­tuel pour me­ner des études géo­tech­niques est de six mois à un an. Ce­la prend du temps car il ne faut pas se trom­per sur l’iden­ti­fi­ca­tion de l’ori­gine ».

De­puis un énième glis­se­ment de ter­rain, fin 2015, qui a em­por­té une par­tie de la chaus­sée, cô­té ca­nal, la cir­cu­la­tion est ré­duite à une seule voie. Cette si­tua­tion s’avère de plus en plus dan­ge­reuse du fait de la sur­charge de l’axe rou­tier, ce que les élus lo­caux ne manquent pas de rap­pe­ler ré­gu­liè­re­ment aux ins­tances (dé­par­te­ment, État, dé­pu­té…). Les tra­vaux de pont de Loire et dans le bourg de Saint­Satur dé­placent sur cette RD955, un fort flux d’au­tos et de poids­lourds ce qui gé­nère un sur­risque d’ac­cro­chage à l’en­trée de la chi­cane.

En mai­rie de Saint­Satur, on es­time cet aléa rou­tier as­sez pé­na­li­sant, même s’il est lo­ca­li­sé sur la com­mune d’à­cô­té.

Le maire de Bannay, Jean­Pierre Jon­se­ry, s’in­quiète du dé­lai, de la forte charge de cir­cu­la­tion et d’une forte pro­por­tion de vé­hi­cules qui ne res­pectent pas les li­mi­ta­tions de vi­tesse. Il a re­çu en mai 2017, une syn­thèse des ré­flexions en cours, par les ser­vices des routes du Cher. Il est fait état « d’une sur­face d’af­fais­se­ment dé­bu­tant au droit de la ligne de che­min de fer si­tuée au­des­sus de la RD955 et fi­nis­sant par le dé­pla­ce­ment vers le ca­nal, du mur de sou­tè­ne­ment lon­geant ce­lui­ci, en contre­bas de la chaus­sée ». Le pro­blème est plus com­plexe que pré­vu, de nou­velles études de sol sont at­ten­dues pour dé­ter­mi­ner les so­lu­tions tech­niques et fi­nan­ce­ments à mettre en place. Néan­moins, dans l’at­tente d’une so­lu­tion pé­renne, le ser­vice des routes en­vi­sage de dé­pla­cer la chaus­sée du cô­té col­line et ain­si res­tau­rer une deuxième voie de cir­cu­la­tion. « Un mi­racle qu’il n’y ait pas eu d’ac­ci­dent »

Pa­trick Ba­got, conseiller départemental, pré­cise : « La route est dé­par­te­men­tale et il faut ren­for­cer la digue qui est pro­prié­té de VNF. La digue ren­for­cée, le dé­par­te­ment re­fe­ra la route. Il est pré­vu que l’on morde un peu plus du cô­té gauche et ain­si sou­la­ger le cô­té droit de la route. J’ai si­gna­lé ce pro­blème à plu­sieurs re­prises. C’est un mi­racle qu’il n’y ait pas eu d’ac­ci­dent… ». Cette zone de ré­tré­cis­se­ment fait l’ob­jet de li­mi­ta­tion de vi­tesse à 50 et 70 km/h. L’élu in­siste : « Il y a un cô­té su­per­dan­ge­reux c’est dans le sens Saint­Satur ­ Bannay, du fait de la mau­vaise vi­si­bi­li­té… »

Une par­tie de la chaus­sée s’est ef­fon­drée fin 2015. Un dé­pla­ce­ment de la route (vers la gauche, se­lon ce cli­ché) per­met­trait de ré­ta­blir le double sens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.