18 mé­ga­watts, 240.000 € par an !

La Voix du Sancerrois - - L'info de la semaine -

Le pro­jet éo­lien de SensBeau­jeu et Menetou­Râtel re­pré­sente un en­jeu éco­no­mique cer­tain qui ne peut lais­ser au­cun élu in­sen­sible, en cette pé­riode de vaches maigres et de baisse de do­ta­tions bud­gé­taires. Les sub­sides de l’éner­gie éo­lienne tombent dans l’es­car­celle com­mu­nale, de la CdC et jus­qu’à la Ré­gion ou l’État (fis­ca­li­té).

Se­lon les condi­tions ac­tuelles, Nor­dex es­time les re­tom­bées éco­no­miques à plus de 240.000 € an­nuels, sur le sec­teur de SensBeau­jeu et Menetou­Râtel (voir en­ca­dré), pour un parc de six éo­liennes, soit 18 mé­ga­watts de puis­sance.

Plu­sieurs com­munes du Cher ont dit oui à l’éo­lien et ne le re­grettent pas à ce jour, pour peu que les éo­liennes soient as­sez dis­tantes des ha­bi­ta­tions. Dans le sud du dé­par­te­ment du Cher et à la jonc­tion avec l’Indre, Nor­dex ex­ploite 15 parcs éo­liens (bien­tôt 16, avec SensBeau­jeu et Mé­né­tou­Râtel ?) ce qui re­pré­sente 71 ma­chines en ser­vice. Une ex­ten­sion du parc de Saint­A mbroix est en cours.

À ces re­tom­bées di­rectes, il faut ajou­ter une ac­ti­vi­té in­dus­trielle et de ser­vices non né­gli­geable. Une équipe de main­te­nance in­ter­vient sur les parcs Cher­Indre, elle est im­plan­tée à Saint­Geor­ges­sur­Ar­non (Indre), comp­tant qua­torze agents (hommes et femmes) à temps com­plet. La moyenne est d’un em­ploi pour cinq éo­liennes.

En amont de l’ex­ploi­ta­tion, le sec­teur éo­lien sol­ li­cite éga­le­ment des en­tre­prises de ter­ras­se­ment, de construc­tion, de gé­nie élec­trique, du do­maine ju­ri­dique (avo­cats, huis­siers, no­taires) et l’hô­tel­le­rie est aus­si im­pac­tée po­si­ti­ve­ment. Achat de pro­duc­tion par ap­pel d’offres

Les condi­tions de ra­chat par EDF, de la pro­duc­tion éo­lienne, évo­luent. Jus­qu’à 2016, le ta­rif était fixé pour 10 ans puis ré­éva­lué pour les 5 an­nées sui­vantes. À comp­ter de no­vembre 2017, les opé­ra­teurs ré­pon­dront à un ap­pel d’offres pour un mar­ché de 500 MW, sur une pé­riode fixée (sans doute 20 ans).

En 2016, le mé­ga­watt­heure éo­lien était ra­che­té 82 € ; va­leur ré­vi­sée à 72 €, en 2017.

Éo­lien dé­ve­lop­pé dans le pay­sage du sud du Cher

Maxence et Co­line, deux des qua­torze tech­ni­ciens de main­te­nance ba­sés entre Cher et Indre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.