Plus ac­cueillante et plus propre

La Voix du Sancerrois - - Sancerre - HER­VÉ MAR­TIN

ville de Sancerre veut re­haus­ser son stan­ding pour sé­duire tou­jours plus de tou­ristes et les in­ci­ter à re­ve­nir. Ces pe­tits plus qui font toute la dif­fé­rence…

Toi­let­tage com­plet de la ville et ef­forts sou­te­nus

La mu­ni­ci­pa­li­té san­cer­roise met en place une stra­té­gie of­fen­sive, cô­té dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique et image de marque, main dans la main avec l’of­fice du tou­risme du Grand San­cer­rois et le sec­teur vi­ti­cole.

Plu­sieurs dé­ci­sions ré­centes du con­seil mu­ni­ci­pal visent à amé­lio­rer l’es­thé­tique et la pro­pre­té de la ville, ren­for­cer la qua­li­té de pres­ta­tions sans perdre de vue les contraintes bud­gé­taires.

Un pre­mier point pra­tique, très pra­tique, même, concerne l’ac­ces­si­bi­li­té aux WC pu­blics, un must pour toute ville tou­ris­tique qui se res­pecte. De nou­veaux es­paces sa­ni­tai­ res sont créés ou le se­ront pro­chai­ne­ment dans plu­sieurs quar­tiers. Laurent Pa­biot, maire, pré­cise : « On n’avait pas de toi­lettes pu­bliques dignes de ce nom. On en ins­talle, Porte Ce­sar et sur les Rem­parts, le mois pro­chain. Et on fe­ra de même, à Cha­vi­gnol dans la fou­lée. » La ré­flexion suit son cours, concer­nant la Nou­velle Place : une re­fonte de la place est dans les car­tons, qui se concré­ti­se­ra une fois les grands tra­vaux me­nés à bien. Pour l’heure, prio­ri­té est don­née au sta­tion­ne­ment (200 places créées ou amé­lio­rées).

Un autre point trai­té avec le sens de l’in­no­va­tion et l’à­pro­pos, est la pro­pre­té des rues. La mai­rie a op­té pour deux as­pi­ra­teurs au­to­por­tés qui sont om­ni­pré­sents sur le pa­vé. Ef­fi­caces et ma­niables, pra­tiques à mettre en oeuvre par des agents com­mu­naux, ces équi­pe­ments ont très vite fait leurs preuves.

Les em­ployés peuvent agir ai­sé­ment dans les ruelles es­car­pées pour éli­mi­ner les im­mon­dices sur les chaus­sées. Le ra­mas­sage des feuilles d’au­tomne est aus­si ren­du plus ef­fi­cace. Après six mois, le pe­tit as­pi­ra­teur mo­to­ri­sé et la ba­layeuse au­to­ma­tique qui tournent tous les jours, sont adop­tés.

Les élus sou­haitent que la ville soit propre, sym­pa­thique et ac­cueillante. Ils ont aus­si sou­hai­té chan­ger les condi­tions de tra­vail des agents. Outre des soins ap­puyés, la ville a aus­si eu droit à une toi­lette com­plète, cet été : « On a fait la­ver toutes les rues, les trot­toirs en bé­ton désac­ti­vé, le bef­froi, la fa­çade de l’église, on a res­tau­ré les portes de l’église », ajoute le maire. Le net­toyage com­plet se­ra re­nou­ve­lé ré­gu­liè­re­ment. Sancerre est plus propre et ce­la se voit.

Un as­pi­ra­teur gui­dé par un agent et une ba­layeuse sont en­trés en ac­tion. Dé­fi­ni­ti­ve­ment adop­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.