Le centre cé­ra­mique de la Borne s’en­flamme

La Voix du Sancerrois - - La Une - FRÉDÉRIC DUMAILLET fre­de­ric.dumaillet@cen­tre­france.com

Du 28 oc­tobre au 4 no­vembre, le Centre cé­ra­mique de La Borne, à Henrichemont, or­ga­nise pour la troi­sième an­née consé­cu­tive les Grands Feux, fes­ti­val dé­dié à la terre et au feu. Un mo­ment unique pour ren­con­trer les po­tiers au­tour de leur four et prendre part à la ma­gie de la cuis­son.

Le centre cé­ra­mique contem­po­raine La Borne et l’As­so­cia­tion Cé­ra­mique La Borne or­ga­nisent pour la 3e an­née consé­cu­tive les Grands Feux, fes­ti­val de la terre et du feu en Haut Ber­ry. Ren­dez-vous du 28 oc­tobre au 4 no­vembre.

La Borne va son­ner à l’heure russe du­rant ses fa­meux grands feux. Après le Bol­choï ou en­core les coeurs de l’Ar­mée Rouge, coup de pro­jec­teur sur la cé­ra­mique de l’Est ! Six ar­tistes vont se fondre dans la mo­saïque lo­cale, dé­jà émi­nem­ment hé­té­ro­clite. Trois « se­niors » ca­dors ­ Di­mi­tri Llins­ky, Se­gueï So­rins­kyi, Ser­gueï Su­kha­rev ­ et trois « ju­niors » ­ Ta­tia­na Sui­ze­va, Alexan­dra Ste­pa­no­va et Ivan Fro­lov ­ étu­diants che­vron­nés de l’aca­dé­mie Sti­glietz, école d’art et de de­si­gn de SaintPe­ters­bourg (un peu, nos Arts dé­co), vont ap­por­ter leurs lu­mières dans nos fours.

Pour la pe­tite his­toire, la cé­ra­mique russe a long­temps été sous le joug de l’Union so­vié­tique, genre tout le monde rou­lait en Mosk­vitch et avait le même ser­vice à thé en por­ce­laine. De­puis la Pe­ re­stroï­ka, le moule so­viet pour­tant cas­sé, n’est pas ba­layé pour au­tant. « Les jeunes souffrent d’un re­la­tif manque d’ou­ver­ture à la connais­sance » se­lon Claude Aus­sage, pré­sident de l’as­so­cia­tion Ter­ra In­co­gni­ta, cé­ra­miste du monde et ins­ti­ga­teur de ces ren­contres fran­co­russes. Les Grand Feux res­tent donc pour eux une oc­ca­sion en or d’oc­ci­den­ta­li­ser leurs tech­niques.

Le sou­ci de La Borne ? « Le vil­lage est plus connu à l’étran­ger que dans le Cher », re­grette Ber­nard Rous­seau, pré­sident de la com­mu­nau­té de com­munes des Terres du Haut Ber­ry, ajou­tant : « Dom­mage pour un sa­voir­faire qui s’ex­porte, une ri­chesse ar­ti­sa­nale et cultu­relle qui tend à être connue. Ce fes­ti­val doit donc per­mettre “d’al­lu­mer le feu” sur le ter­ri­toire » s’est­il en­flam­mé, der­niè­re­ment lors d’une confé­rence de presse. Avec dix­sept fours en ac­ti­vi­té jour et nuit, la se­maine pro­met d’être cha­leu­reuse et ma­gique.

Ni­cole Cres­tou, vice­pré­si­dente de l’As­so­cia­tion cé­ra­mique, a sou­li­gné l’op­por­tu­ni­té et l’in­té­rêt d’avoir des cé­ra­mistes ve­nus cuire dans les fours du cru, sur le mo­dèle « à cha­cun son four, à cha­cun sa tech­nique ». « Ce­la per­met des échanges de bons pro­cé­dés. Entre pro­fes­sion­nels confir­més mais aus­si avec des dé­bu­tants, comme les élèves du Ly­cée pro­fes­sion­nel Henri­Bris­son, étu­diants des BeauxArts ou sim­ple­ment des par­ti­cu­liers pas­sion­nés à la re­cherche d’as­tuces et de conseils » ex­plique­t­elle. Il y a aus­si un lien fort avec le pu­blic « pro­fane », quel que soit l’âge, avide de belles dé­cou­vertes, his­toire d’être ébloui par la trans­for­ma­tion de la ma­tière.

Par­tage de la ma­gie

Les Grands Feux sont une vi­trine sur le monde ex­té­rieur, avec un éclai­rage pro­fes­sion­nel au­tour d’un monde, ce­lui du feu. À la clé, la trans­mis­sion de connais­sances, la bienveillance, la cha­leur hu­maine. « L’ac­cep­ta­tion des gens » dans un monde col­lec­tif et so­li­daire dans la Tour de Ba­bel bor­noise. Car, ici, le cé­ra­miste est l’ar­tiste­pay­san dans toute sa splen­deur. Il faut for­ger pour être for­ge­ron, la cé­ra­mique c’est dur. Phy­sique. Quand on crée, on donne la vie jour et nuit, la sueur au front mais heu­reux à chaque nou­velle nais­sance. C’est pour­quoi les « Grands Feux » se veulent éga­le­ment une grande fête pour tous.

Du 28 oc­tobre au 4 no­vembre, sous l’oeil bien­veillant de Saint­Jean, le pe­tit vil­lage fe­ra à nou­veau briller son creu­set cultu­rel du­rant huit jours. En­trez donc dans le cercle des cé­ra­mistes re­trou­vés…

(PHO­TO : PIERRE DU­CROCQ)

(PHO­TO : PIERRE DU­CROCQ)

Une cuis­son si­gnée Svein Hjorth-Jen­sen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.