Le pro­jet de risque inon­da­tion re­je­té

La Voix du Sancerrois - - La Une - HER­VÉ MAR­TIN her­vé.mar­tin@cen­tre­france.com

Le pro­jet de ré­vi­sion du plan de pré­ven­tion des r isques d’inon­da­tion (PPRI) se­rait trop contrai­gnant pour Saint­Satur, il rui­ne­rait tout es­poir de dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique et ur­bain. Il est re­je­té en bloc à l’una­ni­mi­té, après un plai­doyer ar­gu­men­té du maire, Pa­trick Tim­mer­man. Dé­tails.

Le der­nier point à l’ordre du jour du conseil mu­ni­ci­pal de mer­cre­di der­nier, est ce­lui qui im­pac­te­ra le plus la vie des Gor­do­niens, pour les an­nées à ve­nir : de nou­velles res­tric­tions en ma­tière d’ur­ba­nisme et de pré­ven­tion du risque inon­da­tion pour­raient s’avé­rer plus contrai­gnantes pour les ha­bi­tants et en­tre­prises.

Le conseil a vo­té contre ce pro­jet sou­mis à l’as­sem­blée, pour avis. Cette dé­ci­sion se­ra por­tée au re­gistre d’en­quête pu­blique, que les ha­bi­tants de tout le Val de Loire, spé­cia­le­ment du Val de La Cha­ri­té sont in­vi­tés à consul­ter, d’ici quelques se­maines.

Le nou­veau do­cu­ment dé­ter­mine pré­ci­sé­ment les dif­fé­rents sec­teurs de la com­mune, se­lon leur ex­po­si­tion au risque d’inon­da­tion. À Saint­Thi­bault, tout le vil­lage (ou peu s’en faut), est très ex­po­sé, entre le ca­nal et la Loire. L’eau ar­ri­ve­rait du fleuve par les ter­rains proches du golf et la pis­cine ou de­puis Mé­né­tréol et le Val de la Vau­vise. À Saint­Satur, toute la ville basse est concer­née, si­tuée à l’ouest du ca­nal : RD 955 (route de Ban­nay), rue Basse­des­Mou­lins, Reine­Blanche, route de Mé­né­tréol.

650 per­sonnes ex­po­sées

Pour Saint­Thi­bault et Saint­Satur, il y a en­vi­ron 650 per­sonnes concer­nées par le risque inon­da­tion. Le PPRI doit leur per­mettre de sur­vivre à une forte crue, soit en les éva­cuant, soit en les ame­nant à an­ti­ci­per, amé­na­ger une zone de re­pli, hors d’eau, dans leur ha­bi­ta­tion. Ce vo­let n’est pas contes­table.

En re­vanche, le PPRI 2018 dur­cit les condi­tions de construc­tion fu­tures ou de ré­ha­bi­li­ta­tion : « La loi in­ter­di­ra dans toutes les zones du PPRI, de créer de nou­veaux meu­blés de tou­risme et gîtes. Cette in­ter­ dic­tion semble dis­pro­por­tion­née et non jus­ti­fiée. S’agis­sant d’une zone tou­ris­tique im­por­tante que les ins­tances de l’État veulent à mettre en va­leur, une telle pro­po­si­tion ne pour­rait que sclé­ro­ser cette zone de notre ter­ri­toire », ex­plique le maire.

Dans cer­taines zones, la construc­tion de bâ­ti­ments re­ce­vant du pu­blic se­ra li­mi­tée à des éta­blis­se­ments de 10 per­sonnes maxi­mum, ou in­ter­dite alors qu’il est au­to­ri­sé de cons­truire des bâ­ti­ments d’usage in­dus­triel, ar­ti­sa­nal ou com­mer­cial.

En­fin, dans la plu­part des zones, un dé­lai de 5 ans est im­po­sé pour iden­ti­fier et créer des zones de re­fuge, avant éva­cua­tion (ba­teau, hé­li­co­ptère) ou pour at­tendre la dé­crue. En l’état ac­tuel, le PPRI ne passe pas !

Inon­da­tion par crue de Loire : plu­sieurs ni­veaux de risques

Par forte crue, l’eau peut sub­mer­ger Saint-Satur, de 0,50 m (jaune) à 2,50 m (rouge) et at­teindre 4,50 m (vio­let).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.