La Borne met en lu­mière les mé­tiers d’art

La Voix du Sancerrois - - La Une - FRÉ­DÉ­RIC DUMAILLET

Ce week­end, lors des Jour­nées des Mé­tiers d’Art, de nom­breux lieux vont pré­sen­ter toute la di­ver­si­té de l’ar­ti­sa­nat lo­cal, comme à La Borne. Le centre cé­ra­ mique contem­po­raine pro­po­se­ra de par­tir à la ren­contre et la dé­cou­verte du mé­tier de po­tier.

Le centre cé­ra­mique contem­po­raine de La Borne par­ti­cipe comme tous les ans aux Jour­nées Eu­ro­péennes des Mé­tiers d’Arts. À la clé, dé­cou­vertes et ren­contres.

A qui le « tour » ? Eh bien, à tout le monde, les Jour­nées Eu­ro­péennes des Mé­tiers d’Art sont l’oc­ca­sion pour le Centre cé­ra­mique contem­po­raine de la Borne d’ou­vrir au pu­blic son ate­lier et lui pro­po­ser la main sous la bien­veillance du po­tier mai­son.

Dé­cou­verte d’un mé­tier dif­fi­cile et ren­contre avec des pro­fes­sion­nels pas­sion­nés du­rant trois après­mi­di, ven­dre­di 6, same­di 7 et di­manche 8 avril de 14 heures à 18 heures, qui plus est gra­tui­te­ment.

« Au pro­gramme de ces jour­nées, des dé­mons­tra­tions et plus si la mé­téo le per­met (nor­ma­le­ment, il ne de­vrait pas pleu­voir…) avec la pos­si­bi­li­té pour les heu­reux vi­seurs de cuire un bol en cuis­son ra­ku. Le bol se­ra dé­jà pré­cuit et les per­sonnes pour­ront le dé­co­rer » ex­plique Co­rinne Lou­veau du CCCLB.

Con­trai­re­ment à la mé­thode tra­di­tion­nelle qui at­tend le re­froi­dis­se­ment du four, on sort les pièces entre 800 et 900° avant de les plon­ger dans l’eau froide. C’est donc une su­per­ex­pé­rience à par­ta­ger, qui par­ti­cipe à la ma­gie de la cé­ra­mique.

Après avoir mis les mains à la pâte, les élèves pour­ront ad­mi­rer le tra­vail de deux vrais maîtres en la ma­tière, Elke Sa­da et Claire Ro­ger qui ex­posent jus­qu’au 24 avril.

Deux ex­po­si­tions : Elke Sa­da et Claire Ro­ger

« Une fas­ci­na­tion avec le pro­ces­sus de fa­bri­ca­tion d’un an­cien ré­ci­pient en cuivre qui se trou­vait au mu­sée de Hall­statt en Au­triche m’a me­né à une nou­velle sé­rie de tra­vaux ». Par consé­quent, la sé­rie ‘s’in­ti­tule « Hall­statt­pieces » confie Elke. Elle a conçu ses pots forts à par­tir des frag­ments d’ar­gile ta­che­tée, les pein­tures trou­vant leurs ori­gi­ nes dans les illus­tra­tions d’un livre au su­jet des oi­seaux.

« Comme dans toutes les oeuvres d’Elke Sa­da, la sé­rie de pièces res­pire la spon­ta­néi­té et la joie. Sa dé­co­ra­tion se mé­ta­mor­phose pro­gres­si­ve­ment en pein­ture, ses ex­pé­riences lu­diques avec la cou­leur de­viennent une ré­ac­tion phy­sique, une im­pul­sion » dixit le CCCLB.

« Mon tra­vail est une aven­ture gra­phique qui s’éla­bore à par­tir de terres co­lo­rées dans la masse et dont la sin­gu­la­ri­té re­pose es­sen­tiel­le­ment sur le trai­te­ment si­mul­ta­né de la cou­leur, du gra­phisme et du vo­lume », éclaire Claire Ro­ger au su­jet de son ex­po, ajou­tant que « ce gra­phisme pui­sait sa source dans l’épais­seur de la ma­tière. Un tra­vail qui s’ins­crit dans la du­rée, heure par heure, jour après jour… »

Un dé­tour chez Jo­siane Che­va­lier

Avec la vi­site à La Borne, on peut éga­le­ment faire un saut à Neu­vy­DeuxC­lo­chers à l’ate­lier « Ar­gile et créa­tion » de Jo­siane Che­va­lier, qui exerce sa pas­sion de­puis plus de 40 ans. De quoi s’im­mer­ger to­ta­le­ment dans le monde de cé­ra­mique, pour le pro­fane.

Les pos­si­bi­li­tés avec la cé­ra­mique sont in­fi­nies...

TRE CÉ­RA­MIQUE CONTEM­PO­RAINE LA BORNE) (PHO­TO : CEN-

Dé­cou­vertes, ren­contres et bonne hu­meur au pro­gramme des JE­MA.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.