On se presse et se pres­se­ra dans les ga­rages

La Voix du Sancerrois - - Le Dossier - F. M.

◗ Au ga­rage Re­nault Mi­nute de Cosne où est pro­po­sé his­to­ri­que­ment un ser­vice de pré­contrôle, sont re­çu es ces jours­ ci « beau­coup de per­sonnes de­man­dant à pas­ser plus tôt leur contrôle tech­nique sous l’an­cienne for­mule » (avant le 20 mai). Mais, fi­na­le­ment, pas un sur­croît d’au­to­mo­bi­listes exi­geant les ré­pa­ra­tions qu’ils savent né­ces­saires pour su­bir sans en­combre le nou­vel exa­men.

Quid des pré-contrôles ?

Comme son nom l’in­dique, le pré­contrôle pré­pare au contrôle tech­nique, mais ne s’y sub­sti­tue pas et ne ga­ran­tit pas une is­sue po­si­tive. Peu de ga­rages sont équi­pés de bancs de frei­nage ou de pol­lu­tion.

« On ne pour­ra plus pro­po­ser le pré­contrôle avec la nou­velle for­mule », savent les ga­ra­gistes en ques­tion. Au vu du nombre de points qui se­ra à su­per­vi­ser, « il nous fau­drait presque les mêmes ap­pa­reils que les centres de contrôle tech­nique ».

L’équipe se pré­pare en tout cas à gé­rer da­van­tage de ré­pa­ra­tions et en ur­gence après le 20 mai. « Ça va pres­ser un peu plus », étant don­né que pour les dé­faillances cri­tiques il y au­ra tou­jours deux mois pour ré­pa­rer, mais juste le droit de rou­ler pour al­ler au ga­rage et re­ve­nir au centre de contrôle. « Les gens ne pour­ront plus rou­ler comme avant » et cette si­tua­tion ne sau­rait que trop du­rer.

(PHO­TO : Y. R.)

La pro­fes­sion va éga­le­ment être im­pac­tée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.