Les sous-sols de Nogent

Igno­rées et ja­mais vi­si­tées, les ca­ta­combes no­gen­taises re­gorgent d’his­toire. Nous avons pu ac­cé­der aux caves qui consti­tuent le sous-sol de l’Hô­tel-Dieu, du Tom­beau de Sully et de la rue Gou­ver­neur.

L'Action Républicaine - - La Une - H. De­shors

Nous avons pu ac­cé­der aux caves qui consti­tuent le sous-sol de l’Hô­tel-Dieu, du Tom­beau de Sully et de la rue Gou­ver­neur.

L’en­droit est sombre, un peu exi­gu. La tem­pé­ra­ture est re­la­ti­ve­ment douce. Au des­sus de nous, le pla­fond s’élève à trois mètres. Seule une faible lu­mière nous éclaire pour pou­voir cir­cu­ler.

Fin du Moyen-Âge

Oui car au­jourd’hui, ce sont les ca­ta­combes de Nogent-leRo­trou qui s’offrent à nous. Avec deux guides par­ti­cu­liers, Ha­rold Hu­wart, conseiller mu­ni­ci­pal et Chris­tian Fo­reau, di­rec­teur des af­faires cultu­relles de la Ville.

En fer­mant la porte der­rière nous et en des­cen­dant les es­ca­liers, on passe du 21e siècle au 15e siècle. « La grande ma­jo­ri­té des caves à No­gentle-Ro­trou date de la fin du Moyen-Âge », confie Chris­tian Fo­reau.

Sa­chant que les plus vieilles caves concernent la fa­meuse Mai­son des voûtes (dé­mo­lie vers 1600 qui était, pen­dant la pé­riode mé­dié­vale, l’un des bâ­ti­ments prin­ci­paux de l’Hô­tel-Dieu fon­dé en 1182 sous Ro­trou.

Au des­sus de nous, c’est l’Hô­tel-Dieu, le sous-sol du tom­beau de Sully et le rez-de­chaus­sée de la rue Gou­ver­neur. « Nous avons ici 400 m2 de ca­ta­combes, ren­seigne Ha­rold Hu­wart. C’est un dé­dale qui suit le plan de l’Hô­tel-Dieu mé­dié­val ».

Po­ser le pied sur ce sol pro­cure une sen­sa­tion étrange tel­le­ment l’en­droit pa­raît sur­réa­liste, his­to­rique, mys­té­rieux. C’est un lieu de Nogent-le-Ro­trou as­sez mé­con­nu des ha­bi­tants et ça se com­prend.

En­tou­ré de la pierre cal­caire du Perche

Au­tour de nous, les murs sont faits de pierre. « On peut voir que la pierre cal­caire du Perche est de bonne qua­li­té mal­gré l’hu­mi­di­té qui la ronge ». Cer­taines ’’pièces’’ des caves offrent un es­pace as­sez consé­quent tan­dis que d’autres nous obligent à bais­ser la tête et à cour­ber un peu le dos.

Cette vi­site dans les ca­ta­combes per­met de re­mon­ter l’his­toire et de re­mon­ter plus de cinq siècles. Un re­tour dans le pas­sé qui plaît, sans conteste, à de nom­breux No­gen­tais. Et pour­quoi ? L’idée de créer un cir­cuit tou­ris­tique dans les caves, sé­cu­ri­sé et pro­té­gé, pour­rait don­ner aux No­gen­tais l’en­vie de se plon­ger dans le pas­sé et aux per­sonnes ex­té­rieures de vi­si­ter un site qui re­gorge d’anec­dotes et de ré­cits his­to­riques.

Un pro­jet qui vien­drait com­plé­ter la vo­lon­té af­fi­chée de la mu­ni­ci­pa­li­té d’ « ou­vrir le pa­tri­moine afin de créer une iden­ti­té ». Et à ce jeu­là, le centre-ville, où se si­tuent d’ailleurs les caves que nous avons vi­si­tées, joue un rôle im­por­tant. « Nous vou­lons qu’il re­noue avec son his­toire, à tra­vers des pro­me­nades pay­sa­gères et his­to­riques. L’idée est de re­va­lo­ri­ser le pa­tri­moine et de don­ner en­vie aux gens de ve­nir ». L’ob­jec­tif : « re­mettre un maxi­mum d’ac­ti­vi­tés et de services en centre-ville ».

Ac­com­pa­gné par Chris­tian Fo­reau, di­rec­teur des af­faires cultu­relles et Ha­rold Hu­wart, conseiller mu­ni­ci­pal, une vi­site dans les ca­ta­combes de Nogent-le-Ro­trou.

Cette pierre est très an­cienne, lé­gè­re­ment ron­gée par l’hu­mi­di­té.

Im­pos­sible d’avan­cer sans une lu­mière pour nous gui­der.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.