LES ENNEMIS DE NOS AMIS

L'actu - - GUERRE AU MALI -

À Nio­no, au Ma­li (Afrique), le 20 jan­vier

COM­PRENDRE

Le 11 jan­vier 2013, le pré­sident de la Ré­pu­blique, Fran­çois Hol­lande, dé­cide d’en­voyer des sol­dats au Ma­li, un pays si­tué à l’ouest de l’Afrique. C’est le dé­but de l’opé­ra­tion Ser­val. Des ter­ro­ristes is­la­mistes ont pris le pou­voir dans le Nord. Ils veulent que tout le pays soit or­ga­ni­sé au­tour de leur re­li­gion (l’is­lam) et font peur à la po­pu­la­tion. L’ar­mée ma­lienne es­saye de les ar­rê­ter mais n’y ar­rive pas. Dé­but fé­vrier, des mil­liers de sol­dats fran­çais sont en­voyés sur le ter­rain pour l’ai­der à com­battre. Grâce, entre autres, à des raids aé­riens (des bombes lan­cées de­puis les airs), les troupes fran­çaises li­bèrent plu­sieurs villes du nord du Ma­li, comme Gao ou Kon­na. Même si le Nord est li­bé­ré, la guerre n’est pas ter­mi­née. Cer­tains ter­ro­ristes se cachent et conti­nuent les at­taques. Des mois plus tard, les sol­dats fran­çais aident tou­jours l’ar­mée ma­lienne : elle n’est pas en­core as­sez forte pour com­battre les ter­ro­ristes toute seule. Fin no­vembre, il y avait en­core 3 000 sol­dats fran­çais à ses cô­tés.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Vrai ou faux ? Tom­bouc­tou est la ca­pi­tale du Ma­li. d’ha­bi­tants). mil­lions 2( Ba­ma­ko est ca­pi­tale la Faux,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.