Su­per­con­driaque de Da­ny Boon

1 h 47 - Co­mé­die - Avec : Da­ny Boon, Kad Me­rad, Alice Pol, Va­lé­rie Bon­ne­ton…

L'actu - - SORTIES CINÉ - A. Nait-Chal­lal

Ro­main Fau­bert (Da­ny Boon), presque 40 ans, est l’ami que per­sonne ne sou­haite avoir. Pho­to­graphe pour un dic­tion­naire mé­di­cal sur In­ter­net, il est hy­po­con­driaque. Chaque jour lui ap­porte son lot d’an­goisses. Ro­main re­doute le moindre mi­crobe ou la moindre bac­té­rie… Il s’in­vente toutes sortes de ma­la­dies et le ser­vice des urgences est sa deuxième mai­son.

MA­LADE IMA­GI­NAIRE

À cause de sa pa­tho­lo­gie men­tale, Ro­main est in­ca­pable d’avoir une re­la­tion amou­reuse. Pour­tant, ce cé­li­ba­taire en­dur­ci crève de so­li­tude. Ré­sul­tat : il colle comme de la glue Di­mi­tri Zven­ka (Kad Me­rad), son mé­de­cin gé­né­ra­liste, qu’il consi­dère comme son meilleur ami. Ce sen­ti­ment n’est pas ré­ci­pro- que, mais Di­mi­tri, par pi­tié et par culpa­bi­li­té, ne par­vient pas à se dé­bar­ras­ser de son pa­tient le plus as­si­du. Mé­de­cin au grand coeur, il pense que le re­mède est… l’amour. Il pré­sente donc des co­pines à Ro­main et l’ins­crit même sur un site de ren­contres. En vain. Le ma­lade ima­gi­naire fait fuir toutes les femmes. Mais un jour, Ro­main croise le re­gard d’An­na (Alice Pol). La jeune fille le prend pour un a ut r e . Et l ui , i g nore qu’An­na est la soeur de Di­mi­tri… Pour ce film, qu’il a écrit et réa­li­sé, Da­ny Boon s’est ins­pi­ré de… l u i - même, puis­qu’il re­con­naît être hy­po­con­driaque. « On fait mieux rire les autres à tra­vers soi », ex­plique-t-il. Il re­trouve à l’écran Kad Me­rad, son par­te­naire de Bien­ve­nue chez les Ch’tis (2008).

Da­ny Boon signe son 4e film, après La Mai­son du bon­heur, Bien­ve­nue chez les Ch’tis (avec Kad Me­rad) et Rien à dé­cla­rer.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.