« L’e-ci­ga­rette rin­gar­dise le tabac » chez les ados

Se­lon une étude, les col­lé­giens et ly­céens pa­ri­siens fument moins. L’ap­pa­ri­tion de la ci­ga­rette élec­tro­nique a fa­vo­ri­sé en par­tie cette baisse du ta­ba­gisme.

L'actu - - ÉVÉNEMENT -

LLES FAITS

es jeunes Pa­ri­siens ne fument plus, ils va­potent ! C’est la conclu­sion de l’en­quête an­nuelle de l’as­so­cia­tion Pa­ris sans tabac, ef­fec­tuée au­près de 13 000 col­lé­giens et ly­céens de la ca­pi­tale. Chez les jeunes de 12 à 19 ans, le ta­ba­gisme a bais­sé entre 2011 et 2014.

COM­PRENDRE

D’après l’en­quête Pa­ris sans tabac, la part des fu­meurs quo­ti­diens ou oc­ca­sion­nels est pas­sée de 43 % en 2011 à 33,5 % cette an­née par­mi les ly­céens pa­ri­siens et de 20 % à 11 % chez les col­lé­giens. « La meilleure ex­pli­ca­tion à cette baisse ré­cente du ta­ba­gisme chez les ado­les­cents est l’ap­pa­ri­tion de la ci­ga­rette élec­tro­nique » , ex­plique le pneu­mo­logue et spé­cia­liste du tabac Ber­trand Daut­zen­berg, qui a su­per­vi­sé l’étude. En ef­fet, se­lon l’en­quête, la pro­por­tion de ly­céens et de col­lé­giens ayant es­sayé la ci­ga­rette élec­tro­nique a ex­plo­sé : 39 %, contre 10 % en 2011. Une sur­prise pour les as­so­cia­tions an­ti­ta­bac, qui crai­gnaient que la ci­ga­rette élec­tro­nique soit, au contraire, un fac­teur d’ini­tia­tion au tabac. « L’e-ci­ga­rette rin­gar­dise le tabac, pour­suit le spé­cia­liste. Elle semble in­fi­ni­ment moins mal­saine que le tabac, qui ap­pa­raît comme pol­luant, puant, coû­teux et ad­dic­tif. » Et ce, mal­gré les ef­forts de l’in­dus­trie et du lob­by du tabac pour, par exemple, frei­ner l’aug­men­ta­tion des prix. Se­lon l’en­quête de Pa­ris sans tabac, si les col­lé­giens et les ly­céens sont nom­breux à avoir

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.