Va­po­ter, est-ce vraiment non toxique ?

Al­ter­na­tive au « tabac qui tue », la pra­tique du « va­po­tage » sus­cite en­core quelques in­ter­ro­ga­tions. Les études manquent.

L'actu - - ÉVÉNEMENT - S. L.

De­puis trois ans, les ventes de ci­ga­rettes élec­tro­niques aug­mentent de fa­çon ex­po­nen­tielle. Se­lon une en­quête Ip­sos (dé­cembre 2013), plus de 10 mil­lions de per­sonnes (sur 15 mil­lions de fu­meurs) ont dé­jà tes­té l’e-ci­ga­rette en France. Quels sont ses ef­fets ? Con­trai­re­ment au tabac, dont la com­bus­tion dé­gage du mo­noxyde de car­bone et des par­ti­cules so­lides, la ci­ga­rette élec­tro­nique ne semble pas gé­né­rer de sub­stances can­cé­ri­gènes à des taux si­gni­fi­ca­tifs. Elle pro­voque moins d’ef­fets ir­ri­tants que la consom­ma­tion de tabac. Mais les études manquent pour avoir la cer­ti­tude qu’elle n’est pas toxique.

PRÉCAUTION

De nom­breuses as­so­cia­tions an­ti­ta­bac et des ta­ba­co­logues es­timent que l’e-ci­ga­rette est moins no­cive que les ci­ga­rettes clas­siques (à condi­tion de ne pas as­so­cier les deux) et qu’elle est un bon moyen d’ar­rê­ter le tabac. Mais d’autres prônent le prin­cipe de précaution. La ville de New York vient d’in­ter­dire la vente des e-ci­ga­rettes aux moins de 21 ans, au même titre que le tabac. À New York comme à Chi­ca­go, il est aus­si in­ter­dit de va­po­ter dans les lieux pu­blics, les bars, les res­tau­rants, les bu­reaux, et même dans les parcs ou sur les plages de ces villes. La mi­nistre fran­çaise de la San­té sou­haite éga­le­ment in­ter­dire l’e-ci­gar e tt e dans c er t ai ns l i eux pu­blics, no­tam­ment en pré­sence d’en­fants.

Dis­po­si­tif de base : une bat­te­rie, une ré­serve pour le li­quide et un ato­mi­seur pro­dui­sant la « va­peur ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.