BOÎTE CVT : LE DÉ­BAT CONTI­NUE

L'Automobile - - Ego--portrait* -

Suite à la ré­ponse faite au cour­rier de Va­lé­rie Si­moes dans votre n° 829, je ne par­tage pas votre avis quant au manque d’in­té­rêt de pos­sé­der une hy­bride à boîte CVT en ré­gion mon­ta­gneuse. En qua­torze ans, j’ai pos­sé­dé quatre hy­brides Toyo­ta, et je peux vous dire que le mo­teur de mon ac­tuelle Auris, en po­si­tion PWR MOD, ne mou­line ab­so­lu­ment pas. Vous rai­son­nez sû­re­ment comme des ral­ly­men, mais, dans ce cas, pré­co­ni­ser un die­sel à ce lec­teur est tout aus­si idiot ! Quelle tris­tesse d’en­tendre tou­jours le même re­proche contre la trans­mis­sion CVT. Des marques dites spor­tives ont éga­le­ment re­cours à une telle trans­mis­sion, mais vous ne cri­ti­quez que les Toyo­ta. Al­lez es­sayer une Lexus IS 300h et vous ver­rez qu’elle donne toute sa­tis­fac­tion dans ce do­maine. JO DU­CHENE, PAR E-MAIL Nous ne connais­sons au­cune spor­tive équi­pée d’une trans­mis­sion CVT… Quant à la IS 300h que vous évo­quez, nous l’avons es­sayée (voir L’Au­to­mo­bile n° 808) et avons, en ef­fet, mis lon­gue­ment en avant les qua­li­tés de sa trans­mis­sion à va­ria­tion conti­nue CVT.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.