HOR­MONE DE CROIS­SANCE

JA­GUAR XE 2.0d 180 ch au­to. R-Sport 46 050 €

L'Automobile - - 1er Essai - TEXTE CH­RIS­TOPHE CONGRE­GA

AVEC L’AIDE DE CETTE BER­LINE XE, DE L’IM­MI­NENTE RE­FONTE DE LA GRANDE XF, PUIS DU PRO­CHAIN SUV F-PACE, JA­GUAR VEUT MUL­TI­PLIER PAR TROIS SES VENTES D’ICI 2020. PAS LE DROIT À L’ERREUR DONC POUR CETTE FA­MI­LIALE EN ALU­MI­NIUM, QUI NE MANQUE D’AILLEURS PAS D’ATOUTS FACE AUX IN­CON­TOUR­NABLES AL­LE­MANDES.

Si Ja­guar a dé­ci­dé de nous faire es­sayer sa nou­velle XE en Na­varre, au nord de l’Es­pagne, ce n’est pas par ha­sard. Grandes courbes ra­pides par­fai­te­ment re­vê­tues, routes bos­se­lées ser­pen­tant entre les vignes de la Rio­ja et mon­tées de cols truf­fées d’épingles se suc­cèdent sans que l’on y croise beau­coup de monde. De quoi mettre en évi­dence les très belles qua­li­tés rou­tières de cette fa­mi­liale pre­mium bri­tan­nique. Avec son train avant pré­cis et e cace, dou­blé d’un ar­rière très stable à haute vi­tesse et agile juste ce qu’il faut quand les vi­rages se res­serrent, cette XE a che le ta­lent né­ces­saire pour es­ca­gas­ser les Au­di A , Mer­cedes Classe C, et même la plus spor­tive BMW Sé­rie . Mieux, avec le châs­sis sport dont est équi­pée de sé­rie la fi­ni­tion R-Sport de notre mo­dèle d’es­sai ( avec la sus­pen­sion pi­lo­tée sur Pres­tige et Port­fo­lio), et grâce à un amor­tis­se­ment bien ca­li­bré et très pro­gres­sif, la Ja­guar les sur­passe en confort et en ef­fi­ca­ci­té dès que la chaus­sée se dé­grade. Le tout sans ja­mais se ré­vé­ler trop ferme, en dé­pit de quelques tré­pi­da­tions sen­sibles aux basses vi­tesses. Une op­tion à re­com­man­der donc. Si­non, la sus­pen­sion clas­sique, très ty­pée confort, re­tombe dans les tra­vers des al­le­mandes avec des mou­ve­ments de caisse trop peu frei­nés, no­tam­ment de l’ar­rière qui fi­nit par s’écra­ser sè­che­ment sur ses bu­tées. Ce qui se­coue au­tant vos oc­cu­pants que ce­la dé­grade la te­nue de route. On re­grette tou­te­fois que la di­rec­tion à as­sis­tance élec­trique (une pre­mière chez Ja­guar) n’o re pas un bon res­sen­ti de l’adhé­rence.

Dans ce châs­sis d’ex­cellent ni­veau, l’in­édit . die­sel In­ge­nium made in Ja­guar, qui four­nit ch et Nm de couple, se ré­vèle à la hau­teur, sur­tout cou­plé à la boîte au­to­ma­tique “ ”. Car la boîte mé­ca­nique vi­tesses, à l’éta­ge­ment déses­pé­ré­ment long (avec moins de tr/mn à km/h, im­pos­sible d’uti­li­ser la sixième sur na­tio­nales et ré­seau se­con­daire) et as­so­ciée à un em­brayage vrai­ment ferme, manque d’agré­ment, tout en fai­sant res­sor­tir un net creux de couple sous tr/mn. Une fai­blesse gom­mée par la trans­mis­sion au­to­ma­tique, même si cel­le­ci ré­tro­grade tou­jours trop tard, voire pas du tout au frei­nage en mode D, et si son mode S pri­vi­lé­gie trop les hauts ré­gimes pour un usage quo­ti­dien. Seule so­lu­tion pour que cette boîte s’adapte bien au re­lief et à votre style de conduite : ac­ti­ver le mode Dy­na­mic (le dra­peau sur la console cen­trale). Alors, ce . d, gron­dant à l’ac­cé­lé­ra­tion et vi­brant au ra­len­ti ain­si qu’au re­dé­mar­rage de son “stop & start”, four­nit des per­for­mances sa­tis­fai­santes, même si on at­ten­dait mieux de cette XE pré­ten­due lé­gère grâce à sa construction à % en alu­mi­nium.

Manque d’iden­ti­té

En fait, ex­cep­té la ver­sion die­sel de base ( ch), sous- équi­pée et do­tée d’un tout pe­tit ré­ser­voir de l pour an­non­cer seule­ment g/km de CO , cette an­glaise n’est pas plus lé­gère qu’une Sé­rie construite en acier. La faute peu­têtre à une plate-forme pas com­plè­te­ment op­ti­mi­sée, puis­qu’elle de­vra être par­ta­gée avec la pro­chaine rou­tière XF et le SUV F-Pace. Dans la même veine, cette fa­mi­liale Ja­guar dé­voile un co re peu vaste et aux contours tour­men­tés, ain­si qu’une ha­bi­ta­bi­li­té ar­rière quel­conque. Ain­si, avec six cen­ti­mètres de moins que la BMW en es­pace aux jambes, cette Ja­guar ac­cueille très moyen­ne­ment les grands. Plus en­core, le des­sin de la planche de bord im­per­son­nel et man­quant de chaleur an­glaise nous a lais­sés per­plexes. Sans ou­blier quelques plas­tiques durs et son­nants toc, en plus d’ajus­te­ments peu ri­gou­reux. À ce ta­rif cal­qué pile sur ceux d’une BMW, da­van­tage de soin se­rait de mise. ///

Dy­na­mique Nou­veau die­sel de 180 ch, re­gard acé­ré, bou­clier échan­cré… la XE pro­met un bel agré­ment rou­tier. Et s’y tient.

Si son re­gard fron­cé sé­duit, le des­sin de ses feux ar­rière manque de ca­rac­tère. Cette XE n’est pas très gé­né­reuse pour les jambes des grands ga­ba­rits.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.