LA MIURA OR­PHE­LINE

L'Automobile - - En Bref - PHI­LIPPE BILLON

Il fai­sait par­tie du cercle très res­treint, avec son al­ter ego in­gé­nieur Gian Pao­lo Dal­la­ra et le pi­lote es­sayeur néo-zé­lan­dais Bob Wal­lace (dis­pa­ru en sep­tembre ), des pa­pas “tech­niques” de la Miura, su­bli­me­ment ha­billée par Mar­cel­lo Gan­di­ni. L’in­ge­gnere Pau­lo Stan­za­ni est dé­cé­dé le jan­vier der­nier. Avec Dal­la­ra et Wal­lace, ils avaient été em­bau­chés par Fer­ruc­cio Lamborghini, alors que l’usine de Sant’Aga­ta Bo­lo­gnese n’était pas tout à fait sor­tie de terre et qu’ils n’avaient pas en­core trente ans. Après avoir dé­ve­lop­pé les et GT, c’est presque en se­cret que les trois confrères com­mencent à conce­voir la Miura. Plus tard, Fer­ruc­cio lui lais­se­ra les rênes de l’usine, ce qui en­traî­ne­ra le dé­part de Dal­la­ra. Ce­la n’em­pêche pas Stan­za­ni de créer l’ex­tra­or­di­naire Coun­tach, aus­si exu­bé­rante que son au­teur est rai­son­nable… Le pa­tron de la marque au Tau­reau di­sait de lui qu’il était un in­gé­nieur hors pair, mais qu’il fai­sait at­ten­tion à la dé­pense, éco­no­mi­sant par­tout où il pou­vait. On lui doit éga­le­ment la Bu­gat­ti EB de . Peu d’in­gé­nieurs au­ront ain­si en­fan­té tant d’icônes des an­nées , et . Après l’aven­ture Bu­gat­ti, Stan­za­ni o cie en For­mule , où il re­trouve un temps Dal­la­ra, avant de tra­vailler chez Mi­nar­di. Mais son pas­sage chez Lamborghini l’a du­ra­ble­ment mar­qué, et il gar­dait une a ec­tion par­ti­cu­lière pour la Miura. Comme il en té­moi­gna lors des fes­ti­vi­tés du cin­quan­te­naire de la di­va ( voir notre hors-sé­rie “Spor­tives - ”), où nous, à “L'A.M.”, avions eu l'im­mense hon­neur de re­trou­ver ce créa­teur de lé­gendes. Ciao, maes­tro ! ///

La Bu­gat­ti EB110 fut conçue sous la di­rec­tion de Pao­lo Stan­za­ni à la fin des an­nées 1980.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.