24 Heures du Mans 2017 : Toyo­ta à l’of­fen­sive

L'Automobile - - Sommaire - FRAN­CIS MONSENERGUE

Vic­time d’un pro­blème de tur­bo dans le der­nier tour des Heures du Mans , la Toyo­ta n° a o ert sur un pla­teau une e vic­toire à Porsche. La dé­cep­tion fut co­los­sale dans le camp ja­po­nais, et cette an­née, pour bri­ser la ma­lé­dic­tion, la marque a dé­ci­dé d’en­ga­ger une troi­sième TS Hy­brid pour l’édi­tion . Un choix qu’elle n’avait ja­mais fait de­puis son re­tour en en­du­rance en , alors que ses ri­vales Au­di et Porsche ali­gnaient ré­gu­liè­re­ment un trio pour Le Mans. Le pi­lote lea­der de la troi­sième Toyo­ta se­ra Sté­phane Sar­ra­zin, mais ses équi­piers ne sont pas en­core nom­més. La place du Fran­çais dans l’une des deux autres voi­tures dis­pu­tant l’in­té­gra­li­té du cham­pion­nat WEC se­ra prise par Jo­sé Ma­ria Lo­pez, triple champion du monde WTCC (Tou­risme) avec Ci­troën. L’Ar­gen­tin dé­bu­te­ra donc aux Heures avec une voi­ture pour ga­gner, sa­cré chal­lenge ! Après l’ar­rêt du pro­gramme En­du­rance d’Au­di, Toyo­ta ne trou­ve­ra sur son che­min “que” Porsche, qui a re­vu ses équi­pages après la re­traite de Mark Web­ber et l’évic­tion de Ro­main Du­mas, vain­queur . Mais l’Al­le­mand An­dré Lot­te­rer, triple vain­queur dans la Sarthe avec Au­di, se re­trou­ve­ra au vo­lant d’une . Il n’y au­ra donc plus que cinq voi­tures pour la vic­toire ab­so­lue, tan­dis que dans la ca­té­go­rie in­fé­rieure, le LMP , elles se­ront , dont les deux Al­pine, cham­pionnes en titre. Ni­co­las La­pierre reste le nu­mé­ro de l’équipe fran­çaise. Suite à une évo­lu­tion du rè­gle­ment, ces LMP se­ront beau­coup plus ra­pides, avec des temps au tour cer­tai­ne­ment proches de ceux des LMP d’il y a une di­zaine d’an­nées. Les châs­sis sont ma­jo­ri­tai­re­ment fran­çais, ORECA (qui équipe Al­pine) et Li­gier. Le mo­teur est com­mun, il s’agit d’un V . dé­ve­lop­pant ch, fa­bri­qué par Gibson Tech­no­lo­gy, en An­gle­terre. En at­ten­dant BMW en , le pla­teau GT se­ra al­lé­chant, avec quatre Ford dont une confiée à Sé­bas­tien Bour­dais, vain­queur à do­mi­cile en , qui vient de ré­édi­ter cet ex­ploit aux Heures de Day­to­na. La concur­rence se­ra rude avec les nou­velles Porsche RSR à mo­teur cen­tral, les As­ton Mar­tin Van­tage, les Fer­ra­ri et les in­con­tour­nables Cor­vette, dont l’une pi­lo­tée par Jan Ma­gnus­sen, le père de Ke­vin, ex-pi­lote Re­nault F . Au to­tal, voi­tures se­ront au dé­part de la édi­tion des Heures du Mans, dont

e le dé­part se­ra don­né le juin à heures, la jour­née test ayant lieu le juin. ///

Sté­phane Sar­ra­zin (en haut) condui­ra la troi­sième Toyo­ta en­ga­gée au Mans pour 2017. Jo­sé Ma­ria Lo­pez, triple champion du monde WTCC, pren­dra place dans l’une des deux autres TS050.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.