VIVE LES FILLES ! CE N’EST PAS SI SOU­VENT QUE LES SONT À L’HON­NEUR DANS ET POUR­TANT, NOM­BREUSES SONT CELLES QUI ONT AT­TRA­PÉ DE­PUIS LEUR PLUS JEUNE ÂGE… C’EST À CES FANS QUE LE S’ADRESSE, LEUR RÉ­SER­VANT UNE ET CETTE FOIS, “L’A.M.” EST DE

LE CHAQUE

L'Automobile - - Rallye Des Princesses - /// ALEXAN­DRA LE­GENDRE

L’AU­TO­MO­BILE. VI­RUS DES PRIN­CESSES PRIN­TEMPS.

Àceux qui aiment la com­pé­ti­tion, le nom de Pa­trick Za­ni­ro­li n’est pas in­con­nu. Pi­lote de ral­lye-raid, or­ga­ni­sa­teur du Pa­ris-Da­kar pen­dant des an­nées, l’homme est aus­si, à la ville, le ma­ri de… Vi­viane, tout aus­si cra­quée d’au­to­mo­bile que lui. Créa­trice et or­ga­ni­sa­trice du Ral­lye des prin­cesses de­puis l’an , cette course per­met à équi­pages ex­clu­si­ve­ment fé­mi­nins de par­ti­ci­per, chaque an­née, à une épreuve de ré­gu­la­ri­té de six jours, qui part de la place Ven­dôme, à Pa­ris, pour fi­nir place des Lices, à Saint-Tro­pez, en pas­sant par Saint-Ai­gnan dans le Loir- et- Cher, Vi­chy dans l’Al­lier, l’Alpe- d’Huez dans l’Isère et Man­de­lieu dans les Alpes-Ma­ri­times. Soit ki­lo­mètres de pe­tites routes et de pay­sages pit­to­resques, sans ou­blier une étape sur le cir­cuit de la Châtre, dans l’Indre. Ob­jec­tif im­po­sé : res­pec­ter une moyenne et des heures de pas­sage pour e ec­tuer un tra­jet dé­fi­ni. Pas évident, sur­tout sans le moindre GPS… Il faut en e et se conten­ter d’un bon vieux plan de route, d’un bloc-notes et d’un chro­no­mètre. La seule condi­tion, pour par­ti­ci­per, est de cou­rir au vo­lant d’une voi­ture pro­duite avant . Toutes les in­for­ma­tions com­plé­men­taires sont à re­trou­ver sur le site www.za­ni­ro­li.com/ral­lye- des-prin­cesses. Autre nou­velle : cette an­née, L’Au­to­mo­bile Ma­ga­zine prend part à l’aven­ture ! Je par­ta­ge­rai en e et mon vo­lant avec Charlotte La­tour, jour­na­liste sur le . Ra­dio Vin­ci Au­to­routes. Ce bi­nôme ne doit rien au ha­sard : vous avez sû­re­ment dé­jà en­ten­du nos chro­niques heb­do­ma­daires du “Mag Au­to” sur cette fré­quence. Avec notre par­te­naire ra­dio­pho­nique, nous ne man­que­rons pas de vous te­nir au cou­rant de nos per­for­mances au jour le jour. Ça pro­met ! Du mai au juin, ren­dez-vous sur

er notre site, notre page Fa­ce­book et notre compte Ins­ta­gram, en at­ten­dant le compte-ren­du cir­cons­tan­cié de notre épopée dans “L’A.M.”, dé­but juillet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.