Le mètre-éta­lon

L'Automobile - - Dossier SUV - GAËL BRIANCEAU

Le 3008 n’est pas qu’un énième SUV dans cette ca­té­go­rie de plus en plus en­com­brée. Il suf­fit d’y en­trer pour s’en convaincre, tant son ha­bi­tacle est su­per­be­ment mis en scène. Le i-Cock­pit, or­ga­ni­sé au­tour d’un pe­tit vo­lant, en met plein la vue. L’en­semble se ré­vèle mo­derne, élé­gant et er­go­no­mique à l’usage. Mal­gré quelques ac­crocs, la qua­li­té est éga­le­ment au ren­dez-vous, et si l’ha­bi­ta­bi­li­té n’a rien d’ex­cep­tion­nel, on ap­pré­cie l’es­pace of­fert aux oc­cu­pants de la ban­quette et le vo­lume du coffre. La mo­du­la­ri­té, pour sa part, se contente de l’es­sen­tiel, à sa­voir des dos­siers de ban­quette ra­bat­tables de­puis la soute et un plan­cher de coffre cou­lis­sant pou­vant prendre deux po­si­tions (op­tion à 250 €). Cô­té mo­teur, le pe­tit 1.2 Pu­reTech de 130 ch s’avère tout à fait re­com­man­dable. Pré­sent à bas ré­gime, cos­taud pas­sé les 3 000 tr/mn, qua­si­ment in­au­dible au ra­len­ti et dé­nué de vi­bra­tions, ce 3- cy­lindres pa­raît bien plus gros qu’il n’est. Seuls re­proches: il n’ap­pré­cie guère le haut ré­gime et, sur­tout, gé­nère d’in­con­grus à-coups après les chan­ge­ments de vi­tesses quand il est se­con­dé par la (désa­gréable) boîte ma­nuelle. Bref, mieux vaut op­ter pour la boîte au­to­ma­tique à conver­tis­seur EAT6 (+ 1 600 €), qui sup­prime ces ba­lan­ce­ments en ville. Au prix, ce­pen­dant, d’une cer­taine non­cha­lance: chasse au C02 oblige, la trans­mis­sion im­pose de pas­ser le rap­port su­pé­rieur le plus tôt pos­sible, sa­cri­fiant la ré­ac­ti­vi­té. Si ce­la ne se tra­duit guère cô­té so­brié­té – 8,7 l/100 km en moyenne, contre 7,9 l avec la boîte ma­nuelle –, l’agré­ment d’uti­li­sa­tion est bien au ren­dez-vous. La 1.2 Pu­reTech fait même de l’ombre à la 1.6 THP 165 EAT6 (+ 1 700 €), à peine plus per­for­mante. Cette Peu­geot est d’au­tant plus plai­sante à conduire que l’amor­tis­se­ment offre une pro­gres­si­vi­té re­mar­quable, no­tam­ment sur les chaus­sées les plus dé­for­mées. Un tel confort de choix se double d’ex­cel­lentes qua­li­tés rou­tières. Ef­fi­ca­ci­té, plai­sir et sé­cu­ri­té sont de la par­tie, même si le vo­lant pour­rait mieux si­gna­ler au conduc­teur l’ar­ri­vée aux li­mites d’adhé­rence. En­fin, si le 3008 af­fiche un équi­pe­ment de sé­rie très cor­rect dès l’en­trée de gamme, ses ta­rifs s’en­volent en haut de gamme : 34 250 € en ver­sion 1.2 Pu­reTech EAT6 Cross­way, quand le plus cher des Re­nault Kad­jar 1.2 TCe 130 EDC, certes bien moins convain­cant, ne dé­passe pas les 32 500 €. ///

AVEC UN IN­TÉ­RIEUR AUS­SI AC­CUEILLANT QU’INNOVANT, DES QUA­LI­TÉS ROU­TIÈRES DE HAUTE VO­LÉE ET UN PE­TIT MO­TEUR ES­SENCE À TROIS CY­LINDRES TRÈS RÉUS­SI, LE 3008 S’IM­POSE COMME LE MEILLEUR SUV COM­PACT DU MO­MENT.

Ce SUV pré­sente un i- Cock­pit mo­derne, élé­gant et er­go­no­mique, or­ga­ni­sé au­tour d’un pe­tit vo­lant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.