“D’ici à , une Škoda sur quatre se­ra soit élec­trique, soit hy­bride re­char­geable”

L'Automobile - - Dossier SUV - BERN­HARD MAIER Pré­sident du di­rec­toire de Škoda PRO­POS RE­CUEILLIS PAR A.L.

L’A.M. : Pour­quoi ne pas avoir conser­vé le nom de Ye­ti ?

Bern­hard Maier : Nous sou­hai­tions ren­for­cer les liens avec le Ko­diaq, en re­pre­nant de nom­breuses lettres com­munes à leurs deux noms, dont le K et le Q, qui cor­res­pondent par­fai­te­ment à nos SUV. Et puis en Chine, où cette ca­té­go­rie est très po­pu­laire et qui est notre pre­mier mar­ché avec en­vi­ron un quart de nos li­vrai­sons, le mot “ye­ti” a une conno­ta­tion né­ga­tive, pui­sé dans le folk­lore du Bhou­tan, pays n’en­tre­te­nant au­cune re­la­tion di­plo­ma­tique avec l’Em­pire du Mi­lieu… Nous avons donc in­ven­té “Ka­roq” (contrac­tion de “ruq” et de “qaa­rac” qui, en dia­lecte inuit, se tra­duit par “flèche et voi­ture”, et que les an­glo­phones rap­prochent aus­si de “car” et de “rock” (NDLR : au­tre­ment dit “voi­ture so­lide comme un roc”), qui ne peut donc dé­plaire à per­sonne.

Peut- on s’at­tendre à un Ka­roq hy­bride re­char­geable et une va­riante spor­tive RS ?

D’ici à , nous pré­voyons qu’une Škoda ven­due sur quatre se­ra soit élec­trique, soit hy­bride re­char­geable. Dès , la Su­perb inau­gu­re­ra cette po­li­tique, avec une ver­sion PHEV. La plate- forme MQB com­mune au groupe VW, sur la­quelle re­pose le Ka­roq, est bien sûr com­pa­tible avec la tech­no­lo­gie hy­bride re­char­geable. Mais notre dé­ci­sion n’est pas en­core prise, nous re­gar­dons com­ment ce mar­ché évo­lue. Même chose pour une ver­sion RS ( NDLR : le Ka­roq fe­rait alors concur­rence, en in­terne, au Seat Ate­ca Cu­pra . tur­bo d’en­vi­ron ch at­ten­du dans les mois qui viennent). Cette ver­sion a du po­ten­tiel, c’est sûr… et mé­rite au moins qu’on en dis­cute en in­terne.

La qua­li­té de fi­ni­tion de vos mo­dèles est l’un de vos atouts. Votre ob­jec­tif est-il de faire mieux que Volkswagen ?

On ne re­cherche pas seule­ment à faire mieux que les autres marques du groupe. Pour nous, la com­pé­ti­tion, c’est au de­hors qu’elle se trouve. Et, à vrai dire, ce sont plu­tôt aux at­tentes de nos clients que nous es­sayons de ré­pondre. S’ils sont sa­tis­faits, alors nous rem­plis­sons notre mis­sion. ///

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.