A 40 ANS

L'Automobile - - Le Monde De L’auto - TEXTE ED­MOND LAR­DI­NOIS

Àl’heure où le cycle de vie d’une voi­ture ne dé­passe pas quelques an­nées, voir un mo­dèle com­mer­cia­li­sé du­rant quatre dé­cen­nies, tout en res­tant in­chan­gé, re­lève de l’uto­pie… ou de la pro­duc­tion en toute pe­tite sé­rie. Sauf en Rus­sie et plus pré­ci­sé­ment à To­gliat­ti, où l’usine Av­to­vaz pro­duit, de­puis le avril , la fa­meuse La­da Ni­va. Ini­tia­le­ment conçue pour ré­pondre à un ap­pel d’offre de l’URSS vi­sant à mo­to­ri­ser ses cam­pagnes, ce vrai x n’hé­site pas à bous­cu­ler les codes du seg­ment, en cu­mu­lant coque au­to­por­teuse, trans­mis­sion in­té­grale per­ma­nente, freins à disque et sus­pen­sion in­dé­pen­dante, à une époque où châs­sis sé­pa­rés, sus­pen­sions à lames et cra­bots sont en­core la norme. Com­pact ( , m), lé­ger ( kg), ma­niable et re­dou­ta­ble­ment ef­fi­cace hors route, le Ni­va – “champ de blé” dans la langue de Tol­stoï – ne tarde pas à po­ser ses cram­pons à l’Ouest, entre autres, sous l’im­pul­sion de l’im­por­ta­teur fran­çais Jacques Poch qui, avec ce mo­dèle fran­che­ment exo­tique, par­vient à dou­bler les ventes de x dans l’Hexa­gone, dès . L’Al­le­magne suit, puis toute l’Eu­rope et les autres conti­nents, du Chi­li au Ca­na­da, en pas­sant par l’Afrique du Sud, la Nou­velle-Zé­lande et même le Ja­pon. Fixées au dé­part à uni­tés en URSS, les ventes an­nuelles grimpent ra­pi­de­ment à à tra­vers le monde. Pen­dant dix ans, La­da est n° du x dans tous les pays où le Ni­va est ven­du, at­tei­gnant jus­qu’à % du seg­ment en Au­triche. Tou­jours sous l’im­pul­sion de Poch, ce x des neiges s’at­taque au Pa­ris-Da­kar, avec à la clé trois po­diums ( en , en et ) et de mul­tiples suc

e e cès dans d’autres ral­lye-raids, tels ceux de Tu­ni­sie, d’Al­gé­rie, de l’At­las et du Ca­me­roun entre et . Sans ou­blier un tri­plé his­to­rique au Ral­lye des Pha­raons en , après un pre­mier suc­cès en . En , le Ni­va ac­croche en­core à son pal­ma­rès le re­cord d’al­ti­tude en grim­pant à m au- des­sus du Ti­bet, après avoir au­pa­ra­vant conquis les pôles Nord et Sud et par­ti­ci­pé au co­los­sal chan­tier du tun­nel sous la Manche. En ans, le x La­da s’est trans­for­mé en break “cinq-portes”, pi­ckup, am­bu­lance, four­gon blin­dé, ca­mion de pom­piers, en­gin de cirque conduit par des ours et même “big foot” am­phi­bie (La­da Marsh), pour un to­tal de , mil­lions d’exem­plaires pro­duits, dont ex­por­tés. Re­ti­ré du mar­ché fran­çais pour cause de ma­lus CO , le Ni­va, qui s’ap­pelle dé­sor­mais sim­ple­ment La­da x , reste avec ventes le “SUV” le plus dif

e fu­sé en Rus­sie en , der­rière les Re­nault Dus­ter, Toyo­ta RAV et Che­vro­let Ni­va, le­quel au­rait pour­tant dû le rem­pla­cer dé­fi­ni­ti­ve­ment en . Sa re­lève pour­rait ve­nir en sur base de Dus­ter, l’al­liance Re­nault-Nis­san ayant pris le contrôle de La­da en . En at­ten­dant, c’est avec une sé­rie spé­ciale “ th An­ni­ver­sa­ry” li­mi­tée à uni­tés ( jantes alu et sel­le­rie “éco­cuir” vé­gé­tal au me­nu) pour la Rus­sie, que la ba­bou­ch­ka a souf­flé ses bou­gies. Comme on dit en Rus­sie : “S Dnem Ro­j­de­niya” (bon an­ni­ver­saire) ! ///

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.