Les cou­pés & ca­brio­lets

CE SONT FI­NA­LE­MENT LES AU­TO­MO­BILES LES PLUS DÉ­RAI­SON­NABLES SUR LE PA­PIER QUI S’AVÈRENT ÊTRE LES PLUS FIABLES DU MAR­CHÉ. UN JO­LI PIED DE NEZ À CEUX QUI VOU­DRAIENT NOUS FAIRE CROIRE QUE NOS VOI­TURES NE DOIVENT ÊTRE QUE DES “MA­CHINES À SE DÉ­PLA­CER” SANS ÂME.

L'Automobile - - Sommaire -

1re ex ae­quo AU­DI TT DÈS 36 990 €

Fia­bi­li­té 19,5/ 20 les in­gé­nieurs de la marque aux an­neaux ont vi­si­ble­ment bien tra­vaillé, puis­qu’il est dé­sor­mais très dif­fi­cile de trou­ver une trace d’un quel­conque dys­fonc­tion­ne­ment sur cette troi­sième gé­né­ra­tion de tt. con­trai­re­ment à l’an­née der­nière, vous ne vous plai­gnez ain­si plus de sou­cis de cli­ma­ti­sa­tion ou de bugs élec­tro­niques. quant aux dif­fé­rents mo­teurs, qu’ils fonc­tionnent au sans-plomb ou au ga­zole, ils semblent tour­ner comme des hor­loges.

Qua­li­té★★★★★ chez au­di, le soin ap­por­té à la qua­li­té de fa­bri­ca­tion ne dé­pend pas de la taille. la preuve, bien qu’il soit, après l’a1, le mo­dèle le plus court de la gamme, le tt a droit à sa dose de ma­té­riaux nobles (prin­ci­pa­le­ment de l’alu­mi­nium, aus­si bien dans l’ha­bi­tacle que pour la car­ros­se­rie) et la traque d’une im­per­fec­tion d’as­sem­blage se sol­de­ra par un échec.

notre avis Une voi­ture peut être sexy sans être ca­pri­cieuse, c’est la le­çon qu’il faut re­te­nir de cet exa­men dé­taillé du tt. l’unique in­con­nue, pour le mo­ment, concerne le 5- cy­lindres 2.5 tur­bo qui équipe la ver­sion rs et qui est le seul mo­teur in­édit de ce mo­dèle.

1re ex ae­quo BMW SÉ­RIE 2 COU­PÉ / CA­BRIO­LET DÈS 31 400 €

Fia­bi­li­té 19,5/20

moins de ver­sions die­sel ven­dues, c’est, mé­ca­ni­que­ment, moins de pro­blèmes liés à la vanne egr. dans le cas des sé­rie 2, ce pro­blème a qua­si­ment dis­pa­ru des ra­dars, hor­mis pour les pe­tits rou­leurs qui s’en­têtent à ac­qué­rir ce type de mo­to­ri­sa­tions. cô­té élec­tro­nique, les bugs res­tent, ici aus­si, ex­trê­me­ment rares.

Qua­li­té ★★★★☆ Si, à ce cha­pitre, la sé­rie 2 ne par­vient pas à faire aus­si bien que l’au­di tt, c’est presque uni­que­ment dû à l’usage de ma­té­riaux (plas­tiques de la planche de bord, cer­tains in­serts ou tis­sus) moins va­lo­ri­sants que ceux de la spor­tive d’in­gol­stadt. rien de dra­ma­tique, donc.

notre avis pour qui veut s’of­frir un pe­tit cou­pé ou une dé­cou­vrable pre­mium, le choix entre l’au­di tt et la bmW sé­rie 2 se­ra uni­que­ment une af­faire de goût. la ba­va­roise tu­toie la per­fec­tion en ma­tière de fia­bi­li­té et de qua­li­té de fa­bri­ca­tion.

1re ex ae­quo FIAT 124 SPI­DER / RE MAZ­DA MX-5 DÈS 26 290 € / 25 500 €

Fia­bi­li­té 19,5/20

si ces deux mo­dèles par­tagent énor­mé­ment d’élé­ments tech­niques, ils re­çoivent cha­cun, tou­te­fois, des mé­ca­niques is­sues de la banque d’or­ganes de la marque qu’elles portent. mais, qu’ils soient es­tam­pillés mul­tiair, chez l’ita­lien, ou skyac­tiv-g, chez le ja­po­nais, ces blocs ne ré­vèlent au­cune fai­blesse, lors­qu’ils sont ins­tal­lés sous ces longs ca­pots. les équi­pe­ments an­nexes, no­tam­ment élec­tro­niques, se ré­vèlent tout aus­si fiables.

Qua­li­té★★★☆☆ Dans cette ca­té­go­rie où les ap­pa­rences comptent beau­coup, ce duo dé­çoit, vu de l’in­té­rieur. des­si­née par maz­da, la planche de bord as­so­cie ma­té­riaux de qua­li­té moyenne et de tex­tures dif­fé­rentes, le tout, par­fois gros­siè­re­ment as­sem­blé. sans doute la contre­par­tie de ta­rifs par­mi les plus abor­dables des voi­tures plai­sir.

notre avis que l’on soit plu­tôt dolce vi­ta ou man­ga, dif­fi­cile de ne pas cra­quer pour l’un de ces deux road­sters. le fait qu’ils af­fichent un bi­lan fia­bi­li­té sans tache ne fait que ra­jou­ter au plai­sir.

4e VW COC­CI­NELLE DÈS 22 360 €

Fia­bi­li­té 19/ 20 les pro­blèmes re­le­vés lors de nos pré­cé­dentes en­quêtes fia­bi­li­té se ra­ré­fient, voire, dis­pa­raissent. dans cette der­nière ca­té­go­rie entrent la qua­si-to­ta­li­té des pro­blèmes élec­triques (ser­rure et éclai­rage de coffre, com­mande de phares…), mais aus­si ceux liés à la boîte dsg à sept rap­ports. les sou­cis de mo­teurs de lève-vitres et d’em­brayages usés en moins de 50 000 km (1.2 tsi), ne sont dé­sor­mais plus qu’anec­do­tiques.

Qua­li­té★★★☆☆ Ce n’est pas la fi­ni­tion qui dé­çoit ici, mais cer­tains ma­té­riaux uti­li­sés dans l’ha­bi­tacle, no­tam­ment les plas­tiques durs qui com­posent la ma­jeure par­tie de la planche de bord. les phares et la pein­ture des bou­cliers, sen­sibles aux rayures (la­vage aux rou­leaux pro­hi­bé !), dé­tonnent éga­le­ment.

notre avis rares sont les voi­tures qui mettent de bonne hu­meur à leur simple vue. la coc­ci­nelle en fait par­tie. mieux en­core, main­te­nant que les pro­blèmes connus du­rant les pre­mières an­nées de com­mer­cia­li­sa­tion (de 2011 à 2015) ont pra­ti­que­ment dis­pa­ru. vous gar­dez donc le sou­rire !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.