Au­to­mo­bile club : « On va vers da­van­tage de sécurité »

Le Berry Républicain - - Le Fait Du Jour - B.P.

À l’Au­to­mo­bile club du Centre (ACC), on sou­ligne une meilleure pré­ci­sion et une meilleure ana­lyse.

Même si Syl­vain Du­touya, di­rec­teur, prend soin de pré­ci­ser que « rien n’est tout à fait po­si­tif, ni com­plè­te­ment né­ga­tif », l’avis gé­né­ral est de sou­li­gner qu’« on va vers da­van­tage de sécurité ».

600 points de dé­tail au lieu de 400

« Le point né­ga­tif, note Syl­vain Du­touya, c’est ceux qui ont de pe­tits bud­gets, dont les voi­tures ne sont pas for­cé­ment très bien en­tre­te­nues et qui risquent de se mettre dans les dif­fi­cul­tés pour ache­ter une autre voi­ture. Mais, il est vrai, cette pro­blé­ma­tique exis­tait au­pa­ra­vant. »

En re­vanche, la pré­ci­sion est dé­sor­mais de mise. « On passe de 124 à 131 points de cont­rôle, pré­cise Syl­vain Du­touya ce qui fait qu’au fi­nal on a 600 points de dé­tail au lieu de 400. Ce­la per­met de da­van­tage ci­bler les pro­blèmes éven­tuels, d’al­ler vrai­ment dans le dé­tail. »

« C’est im­por­tant car on se met en adé­qua­tion avec l’Eu­rope, et on a eu quatre ans pour le faire, pour­suit le di­rec­teur de l’ACC. Dé­sor­mais, si on achète une voi­ture d’oc­ca­sion, on la connaî­tra bien mieux, c’est un plus pour la sécurité. »

Carte grise de col­lec­tion

Reste le cas des vé­hi­cules an­ciens qui peuvent bé­né­fi­cier d’une carte grise de col­lec­tion s’ils ont plus de 30 ans. Dans ce cas, le cont­rôle tech­nique doit être pas­sé tous les cinq ans et non plus tous les deux.

De plus, pré­cise Syl­vain Du­touya, « le cont­rôle tech­nique s’at­ta­che­ra dé­sor­mais à la spé­ci­fi­ci­té de chaque voi­ture en ayant les don­nées construc­teur, ce qui est in­té­res­sant, tant pour les voi­tures ré­centes que pour les voi­tures an­ciennes. »

PHO­TO PIERRICK DELOBELLE

DI­REC­TEUR. Syl­vain Du­touya.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.