Toutes les quatre mi­nutes, une per­sonne est vic­time d’un AVC

Une sen­si­bi­li­sa­tion aux risques d’ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral (AVC) était or­ga­ni­sée hier, à la gare

Le Berry Républicain - - Bourges Vivre Sa Ville - Ch­loé Plis­son

Dans le cadre de la Jour­née eu­ro­péenne de l’ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral (AVC), les centres hos­pi­ta­liers de Vier­zon et de Bourges ont pro­po­sé, hier, des ani­ma­tions dans les gares des dex com­munes.

Des in­fir­mières du ser­vice neu­ro­lo­gie et du Smur (ser­vice mo­bile d’ur­gence et de ré­ani­ma­tion) ain­si que des étu­diantes en deuxième an­née de l’IFSI (Ins­ti­tut de for­ma­tion en soins in­fir­miers) sont al­lées à la ren­contre du pu­blic dans les gares de Vier­zon et de Bourges. Au pro­gramme de ces ani­ma­tions : stand d’information, ques­tion­naire et prise de ten­sion.

Des signes qui peuvent aler­ter

Le but de cette opé­ra­tion était de sen­si­bi­li­ser les usa­gers aux risques des AVC et d’in­for­mer sur la conduite à te­nir en cas de symp­tôme. En France, une per­sonne est vic­time d’un AVC toutes les quatre mi­nutes.

Plu­sieurs signes peuvent aler­ter : troubles vi­suels, pa­ra­ly­sie, ver­tige, trouble du lan­gage… En cas de doute, il est urgent de contac­ter le 15 car chaque mi­nute per­due en­traîne la perte de 2 mil­lions de neu­rones.

Pour pré­ve­nir les risques, il est im­por­tant de contrô­ler sa ten­sion ré­gu­liè­re­ment, ain­si que son cho­les­té­rol et son dia­bète, et de pra­ti­quer une ac­ti­vi­té phy­sique. Les voya­geurs étaient nom­breux à se prê­ter à l’exer­cice. Les in­fir­mières ont ac­cueilli à leur stand une cin­quan­taine de per­sonnes.

C.P.

STAND.

Les in­fir­mières in­forment les pas­sants sur l’AVC.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.